BFMTV

Régionales: Cambadélis annonce le retrait du PS en Paca et Nord-Pas-de-Calais-Picardie

Le patron du PS décide que les listes socialistes ne se maintiendront ni en Nord-Pas-de-Calais-Picardie ni en Paca.

Jean-Christophe Cambadélis, le patron du PS, annonce au soir du premier tour des élections régionales le retrait des listes socialistes dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie et en Paca, en dépit des velléités des candidats socialistes locaux.

"Le Parti socialiste décide de faire le barrage républicain au FN", a dit Jean-Christophe Cambadélis. "Pendant cinq ans, les socialistes ne siégeront pas dans ces régions. Nous mesurons la tristesse de nos militants et de nos élus (...) Ce sacrifice pour notre idéal démocratique ne sera pas vain, il démontre à la France que les socialistes savent être au rendez-vous de la République"

Castaner et Saintignon voulaient se maintenir

En Provence-Alpes-Côte-d'Azur, la candidate du FN Marion Maréchal-Le Pen arrive en tête avec 41,9% des voix, selon Opinionway-B2S, suivie de Christian Estrosi avec 24%. Le socialiste Christophe Castaner n'arrive qu'en troisième position avec 15,9% des voix. Quelques minutes avant l'intervention de Jean-Christophe Cambadélis, il se disait prêt à "se rassembler avec l'ensemble des partenaires" pour "faire en sorte que le Front national ne puisse pas gagner dans cette région". 

Quant à Pierre de Saintignon, le candidat socialiste dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie, il se place lui aussi en troisième position avec 18% des suffrages derrière Xavier Bertrand (25%) et Marine Le Pen (41,90%). Après avoir pris connaissance des résultats, il avait appelé "à tous ceux et celles qui ont fait confiance à la gauche, mais aussi aux républicains et aux démocrates". Après la déclaration de Jean-Christophe Cambadélis, il a confirmé le retrait de sa liste.
A. K.