BFMTV

Réforme des retraites: Jean-Luc Mélenchon dénonce un "attentat" contre la démocratie

Ce lundi, lors d'une prise de parole à Vitry-sur-Seine dans le Val-de-Marne, Jean-Luc Mélenchon a de nouveau réclamé "le retrait" du projet de loi sur les retraites. Il a dénoncé le texte, le qualifiant d'"attentat" et de "coup de force contre la démocratie".

C'est aux côtés des grévistes d'un dépôt de bus de Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, que Jean-Luc Mélenchon a pris la parole, ce lundi. Déterminé, le président du groupe La France insoumise à l'Assemblée nationale a affirmé: "Ce n'est pas rien ce qui est en train de se passer en ce moment. Que ce soit par la durée de la lutte et la souffrance qu'elle impose à ceux qui la mènent parce que 40 jours de grève, c'est terrible dans une famille à l'heure de la paie."

Il a de nouveau réclamé "le retrait" du projet de loi sur la réforme des retraites et appelé les grévistes à poursuivre la mobilisation. "Les systèmes de retraite, les régimes spéciaux, ne sont pas des faveurs, ne sont pas des privilèges. Ce sont en toute hypothèse le résultat de luttes sociales", a lancé Jean-Luc Mélenchon.

Avant de dénoncer un coup de force du gouvernement à travers ce projet de loi: "On va nous demander de voter à l'Assemblée nationale pour la première fois une loi avec des trous. On va nous demander de voter oui ou non un texte dont on ne sait pas ce qu'il contient réellement à la fin et qui va être rénové au mois de mai. [...] C'est un attentat, un coup de force qui est fait contre la démocratie et contre la démocratie sociale."
Sophie Motte