BFMTV

Reconfinement: Anne Hidalgo regrette "un manque de discernement"

A l'annonce du reconfinement et de la fermeture des commerces dit "non-essentiels", l'édile avait appelé à maintenir les librairies ouvertes.

Invitée de Ruth Elfkrief, le rendez-vous ce samedi, Anne Hidalgo a regretté un "manque de discernement" dans les mesures prises dans le cadre du reconfinement pour lutter contre la deuxième vague du coronavirus.

"Ce qui a manqué dans ce deuxième confinement, c'est parfois du discernement", a-t-elle jugé évoquant notamment la fermeture de certains commerces non-essentiels. "Je pense qu'avoir interdit l'ouverture d'un certain nombre de commerces comme les librairies était injustifié. Ce n'est pas là qu'on risque le plus d'être contaminé alors qu'il y avait déjà des mesures sanitaires."

"Il y a eu un excès de centralisme"

"Il y a eu un excès de centralisme. Certes, les questions sanitaires doivent être portées de façon nationale mais certaines choses ont été poussé au ridicule...", citant la "fermeture des rayons livres ou jouets des supermarchés".

A l'annonce du reconfinement et de la fermeture des commerces dits "non-essentiels", l'édile avait appelé à maintenir les livrairies ouvertes. La vie culturelle doit devenir "un motif légitime de sortie, attestation à l'appui", avait-elle réclamé lors d'une conférence de presse.

Cyrielle Cabot Journaliste BFMTV