BFMTV

Quand Emmanuel Macron danse le zouk en Guadeloupe

Emmanuel Macron en Guadeloupe

Emmanuel Macron en Guadeloupe - Hélène Valenzuela - AFP

En déplacement en Guadeloupe, Emmanuel Macron, candidat à la présidentielle, s'est essayé à quelques pas de danse. Il a aussi dévoiler quelques éléments de son programme pour l'Outre-mer.

On a longtemps reproché à Emmanuel Macron, qui a pris son temps pour démissionner du gouvernement avant de s'octroyer un nouveau délai pour officialiser sa candidature à la présidentielle, de raffoler des pas de deux. Cette fois-ci, lors d'un déplacement ce week-end aux Antilles, Emmanuel Macron a voulu changer de tempo et danser le zouk. Au bras d'une jeune fille, il s'y est donc essayé ce vendredi soir sur l'île, comme le montre une vidéo captée par un journaliste d'Europe 1.

Emmanuel Macron ne fait pas recette

Mais, pour l'ex-ministre de l'Economie, ce crochet guadeloupéen était avant tout l'occasion de dévoiler quelques nouvelles lignes de son programme, notamment celles concernant l'Outre-mer. Partisan résolu de la hiérarchie des normes (principe selon lequel un accord interne à une entreprise prévaudrait sur la loi nationale), Emmanuel Macron a voulu donner un aperçu des conséquences territoriales de cette position.

Il s'est ainsi "engagé" à inscrire dans les lois, accords commerciaux ou politiques publiques la spécificité de certains territoires pour être plus adapté "au terrain". "Une norme, faite à Paris ne peut pas s'appliquer pour tous et partout de la même manière", a martelé le candidat. 

Emmanuel Macron a aussi opéré un détour historique. Il a en effet plaidé pour une politique de la reconnaissance de "l'horreur de l'esclavage". L'événement s'est tenu dans une salle comble mais plutôt froide. Des spectateurs déclarent l'avoir trouvé "flou" dans ses propositions. 

R.V. avec AFP