BFMTV

Présidentielle: après le débat, Macron reste devant au premier tour, Mélenchon double Hamon

Les cinq candidats les plus médiatiques lors du débat de TF1.

Les cinq candidats les plus médiatiques lors du débat de TF1. - Capture d'écran TF1

Ce mardi, l'institut Elabe a sondé pour BFMTV et L'Express, les Français, après le débat opposant les candidats les mieux placés dans l'optique de la présidentielle.

Il s'agissait du premier grand rendez-vous de la campagne officielle et il a effectivement rebattu les cartes à une trentaine de jours du premier tour de l'élection. Au lendemain du débat, organisé par TF1 ce lundi avec les cinq candidats les plus en vue pour le scrutin, l'institut Elabe a sondé les intentions de vote des Français pour BFMTV et L'Express

La dynamique en faveur d'Emmanuel Macron se renforce au premier tour

D'après ce baromètre, établi après avoir interrogé mardi un panel de 1.050 personnes, Emmanuel Macron domine les intentions de votes au premier tour. Il remporterait ainsi la première manche avec 26% des intentions exprimées, devant Marine Le Pen, située elle à 24,5%.

On observe là le renforcement d'une tendance précédente puisque Emmanuel Macron gagne 0,5%, un gain équivalent à la perte de la leader du Front national, par rapport à l'étude réalisée entre les 17 et 19 mars dernier. Derrière eux, les suffrages projetés autour de la candidature de François Fillon se tassent. Le candidat de la droite et du centre, toujours dans la tourmente des affaires, plafonne à 17% des voix estimées (-0,5%). 

-
- © -

Les lignes se croisent entre Jean-Luc Mélenchon et Benoît Hamon

Si l'ordre du tiercé de tête n'a pas changé, le quatrième homme de l'élection a lui pris un autre visage. C'est en effet le second enseignement de ce sondage Elabe: après sa bonne performance lors de l'échange télévisé, Jean-Luc Mélenchon prend le pas sur Benoît Hamon. Le patron de la "France insoumise" représente désormais 13,5% des intentions de votes (+0,5%) tandis que le candidat du Parti socialiste (PS) et ses alliés chute de deux points pour reprendre pied à 11,5% des suffrages.

-
- © -

Selon les sondeurs, c'est la démobilisation d'une partie des cadres et des employés jusqu'ici acquis à la cause de Benoît Hamon qui explique le decrescendo de ce dernier. Ils sont à présent respectivement 10% et 7% de ces catégories socioprofessionnelles à vouloir lui consacrer leur bulletin contre 19% et 14% dans l'étude précédente. 

On note encore que Nicolas Dupont-Aignan est donné à 5% des intentions de votes (+2%) et Jean Lassalle, à 1%. Tous les autres candidats évoluent en-deçà des 1%. A noter que 62% des sondés se sont déclarés "tout à fait certains d'aller voter au premier tour de l'élection présidentielle". 

Marine Le Pen battue au second tour dans les deux scénarios envisagés

Dans l'optique d'un second tour, le fondateur d' "En marche!" pourrait envisager un large succès contre Marine Le Pen: 64% des voix estimées contre 36%. Le candidat de la droite et du centre, quant à lui, devancerait aussi, mais dans une moindre mesure, la présidente du Front national, en réunissant 54% des suffrages projetés contre 46%. A noter que ce second duel se distingue par la proportion de Français se déclarant sans opinion. Ils sont en effet, dans cette hypothèse, 35% et ne sont que 16% en cas de confrontation entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. 

Echantillon de 1 050 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Au sein de cet échantillon, a été extrait un sous-échantillon de 997 personnes inscrites sur les listes électorales pour l’établissement des intentions de vote. La représentativité de l’échantillon national a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes : sexe, âge et profession du répondant après stratification par la région de résidence et la catégorie d’agglomération. Interrogation par questionnaire auto administré sur Internet le 21 mars 2017. La notice de ce sondage peut être consultée sur le site internet de la Commission des sondages : www.commission-des-sondages.fr

R.V.