BFMTV

Polémique à Lille: Martine Aubry avait bien été prévenue de la venue des ministres

Martine Aubry face à Nicole Belloubet et Agnès Buzyn

Martine Aubry face à Nicole Belloubet et Agnès Buzyn - BFMTV

D'après France 3, le service de presse de l'ex-ministre a reconnu que celle-ci avait été prévenue 48 heures en avance de la visite de Nicole Belloubet et d'Agnès Buzyn.

Un peu de dramatisation ne fait jamais de mal... sauf à s'arranger avec les faits. Depuis que Martine Aubry a passé un savon aux ministres Nicole Belloubet et Agnès Buzyn vendredi, faute d'avoir été prévenue de leur visite au CHRU de Lille, plusieurs informations mettent en lumière une réalité légèrement différente. 

Contacté lundi par France 3 Hauts-de-France, le service de presse de l'ancienne ministre du Travail de Lionel Jospin a reconnu que celle-ci avait bien été prévenue deux jours avant la visite, et non pas la veille. Quant au personnel du CHRU de Lille, il affirme que Martine Aubry avait été au courant trois ou quatre jours auparavant.

Le CHRU prévenu 8 jours avant

Dernier élément: le CHRU a été contacté huit jours avant afin que soit évoquée la visite ministérielle. Doit-on en déduire, si l'on s'en tient à la version de Martine Aubry, que cette dernière n'a pas été tenue informée par ce même CHRU dont elle célébrait la mise en place? 

Par ailleurs France 3 précise que les journalistes présents avaient été prévenus la veille du déplacement, dans un mail reçu en fin d'après-midi jeudi. 

Sur notre antenne, la garde des Sceaux Nicole Belloubet a assuré lundi qu'elle prévenait toujours les élus locaux lorsqu'elle se rend "sur un territoire".

"De manière systématique. Et je crois savoir que ça a été le cas en l'espèce, et qu'elle avait même fait savoir qu'elle viendrait", a-t-elle précisé. 

dossier :

Martine Aubry

Jules Pecnard