BFMTV

"Depuis ses aveux, Cahuzac ne m'a jamais dit où il se trouvait"

Jérôme Cahuzac, alors ministre du Budget, à l'Assemblée nationale (g.) et Dominique Lefebvre sur le plateau de BFMTV jeudi (d.)

Jérôme Cahuzac, alors ministre du Budget, à l'Assemblée nationale (g.) et Dominique Lefebvre sur le plateau de BFMTV jeudi (d.) - -

Député PS du Val d'Oise, Dominique Lefebvre est un proche de Jérôme Cahuzac. Sur notre antenne, il témoigne du quotidien de son ami après ses aveux, assurant qu'il ne savait même pas où il se trouvait.

Il affirme ne plus le joindre que "par téléphone et SMS". Ce que Dominique Lefebvre suggère à son ami Jérôme Cahuzac aux cours de leurs échanges? "De dire la vérité, jusqu'au bout et quoi qu'il en coûte".

Député PS du Val d'Oise et proche de l'ancien ministre du Budget, Dominique Lefebvre témoigne sur BFMTV du quotidien de son ami depuis ses aveux. Jeudi matin, Jérôme Cahuzac sortait de son silence dans les colonnes du quotidien régional La Dépêche du Midi, indiquant notamment "déménager tous les deux jours".

"Moi-même, il ne m'a jamais dit exactement où il était", a précisé Dominique Lefebvre, confirmant cette nouvelle vie d'homme traqué.

"Moscovici ne pouvait pas savoir"

Selon lui, Jérôme Cahuzac ne lui a pas plus indiqué s'il comptait conserver ou non son siège de député du Lot-et-Garonne. "Ce que je sais, c'est qu'il est clairement conscient de ses actes, de sa responsabilité et de la portée de ses actes passés et à venir. Et que quelle que soit la décision qu'il prenne, il l'expliquera", a avancé Dominique Lefebvre.

Enfin, le député a juré ne pas croire, comme l'affirme le magazine Valeurs actuelles, que le ministre du Budget Pierre Moscovici était au courant du compte en Suisse de Jérôme Cahuzac depuis décembre 2012. "Si quelqu'un d'aussi proche que moi de Jérôme Cahuzac ne savait pas, c'est qu'aucune autorité de l'Etat ne pouvait savoir", a-t-il estimé.


À LIRE AUSSI:

>> Cahuzac: "Je déménage tous les deux jours"

>> Moscovici va porter plainte contre Valeurs actuelles

>> Un accompagnateur de clients de la banque suisse Reyl témoigne

>> Notre dossier sur l'affaire Cahuzac

M. T. avec BFMTV