BFMTV

Bernard Cazeneuve ne veut surtout pas prendre la tête du Parti socialiste

-

- - -

Interrogé jeudi soir lors d'une séance de dédicace de son livre Chaque jour compte, l'ancien Premier ministre préfère "aider les jeunes pousses à émerger" plutôt que de reprendre la direction du Parti socialiste.

Non, Bernard Cazeneuve ne veut pas devenir le patron du Parti socialiste. Jeudi soir, l’ancien Premier ministre a garanti qu’il n’était "pas question une minute" qu’il se saisisse des rênes du parti.

"Je pense qu’il faut qu’il y ait une nouvelle génération", a répondu à la presse l’ancien ministre socialistee, alors qu’il dédicaçait dans une librairie parisienne son livre Chaque jour compte, témoignage de ses 150 jours passés à Matignon.

"Comme je suis encore libre de déterminer par moi-même ce que je souhaite, je veux profiter de cette occasion pour vous dire dans quel état d'esprit je suis", a-t-il ajouté. Se disant "agacé" des "spéculations", Bernard Cazeneuve estime que le rôle d’un ancien ministre est "d’aider de nouvelles pousses à émerger", rapporte Le Figaro

"Je ne sais pas diriger un appareil politique"

"Je n'ai pas de goût pour la polémique, je n'ai pas de goût pour le conflit politique, je ne sais pas diriger un appareil politique", a-t-il martelé. 

L’ex-ministre de l’Intérieur "ne pense pas être bon dans la direction d’un parti politique". "Ce n'est pas ce que j'ai appris à faire. Je n'ai pas le talent que d'autres pourraient avoir dans cette mission. Il faut faire dans la vie ce qu'on sait faire", a-t-il poursuivi.

Bernard Cazeneuve s’est toutefois dit "disponible" et a assuré rester "fidèle à (sa) famille politique".

Actuellement mené par une direction collégiale, le Parti socialiste organisera un congrès de refondation début 2018. Le siège du parti, rue de Solférino, va lui être mis en vente et est concerné par un plan social affectant 67 salariés sur 97.

Liv Audigane