BFMTV

Pour Macron, Hollande est un "zigoto"

Emmanuel Macron et François Hollande à l'Elysée le 14 mai 2017

Emmanuel Macron et François Hollande à l'Elysée le 14 mai 2017 - PATRICK KOVARIK / POOL / AFP

La relation entre Emmanuel Macron et François Hollande ne cesse de se dégrader au fil des semaines. La dernière pique en date aurait été lancée par l'actuel président, en privé.

La tension continue de monter entre Emmanuel Macron et François Hollande. Si les deux hommes enchaînent les piques en public depuis plusieurs jours, l'ambiance n'est pas plus apaisée en coulisses. D'après le JDD, le chef de l'Etat qualifierait désormais son "prédécesseur" -comme il aime l'appeler- de "zigoto".

L'interview présidentielle, le point de chute

Après "poudre de perlimpinpin" ou encore "croquignolesque", l'actuel président userait donc également d'un vocabulaire quelque peu désuet pour s'exprimer en privé. Selon le dictionnaire Larousse, "zigoto" définit un "individu inquiétant, bizarre, extraordinaire, ou qui cherche à épater". Pas sûr que François Hollande affectionne ce qualificatif. 

La relation entre l'ancien et l'actuel présidents s'est particulièrement dégradée depuis l'interview présidentielle accordée par Emmanuel Macron dimanche 15 octobre. Pendant celle-ci, le chef de l'Etat s'en est pris ouvertement à son "prédécesseur", sans jamais citer son nom. Il a entre autres critiqué sa politique fiscal et dénoncé sa "politique bavarde".

"Mais au fond, est-ce que ça nous fait mal?"

François Hollande a répliqué le lendemain, critiquant à son tour le projet de suppression de l'ISF de son successeur en marge d'une conférence à Séoul. Puis s'en sont suivis des déclarations par médias interposés entre le clan Macron et le clan Hollande au fil des jours. 

Selon le JDD, cette dernière sortie médiatique de François Hollande aurait particulièrement irrité Emmanuel Macron. Avant qu'il ne relativise devant sa "garde rapprochée" comme le note l'hebdomadaire: "Mais au fond, est-ce que ça nous fait du mal?".

Céline Penicaud