BFMTV

Banlieues: Malek Boutih précise son "offensive anti-racaille"

Interrogé sur la banlieue, Malek Boutih a précisé les contours de "l'offensive anti-racailles". Le député PS de l'Essonne plaide pour des mesures dans l'éducation et la police.

"Offensive anti-racailles", le 20 octobre Malek Boutih réclamait des mesures fortes du gouvernement dans les banlieues. Ce dimanche, le député PS de l'Essonne a précisé ses propos sur BFMTV. 

"Il y a des gens qui veulent tuer des flics, il y a des gens qui pourrissent la vie de tout le monde", a-t-il déploré. Après l'attaque de policiers à Viry-Châtillon et leurs manifestations nocturnes, Malek Boutih plaide pour des mesures dans la police et dans l'éducation.

Créer "une digue" contre la délinquance

"La police a bien raison de manifester, mais il faut qu’elle comprenne une chose ce n’est pas qu’un problème de justice et de fermeté, il faut reconquérir ces territoires".

Pour le député il est question de "justice, de police et d'encadrement".

Malek Boutih a de nouveau plaidé pour une "offensive pour isoler le reste de la jeunesse, la délinquance qui devient presque culturelle". Evoquant l'ouverture "des écoles le week-end, de la culture de haut niveau", l'élu plaide pour la création d'une "digue" sans "taper dans tout les coins".

M.L.