BFMTV

Quand Jean Lassalle fait pleurer de rire les députés et Emmanuel Macron

"Monsieur Macron, il est prêt à prendre la tête du gouvernement lorsque monsieur Valls aura pris les deux valses qu'il va prendre dans l'année à venir", a lancé Jean Lassalle.

"Monsieur Macron, il est prêt à prendre la tête du gouvernement lorsque monsieur Valls aura pris les deux valses qu'il va prendre dans l'année à venir", a lancé Jean Lassalle. - BFMTV

Les députés examinaient mercredi le projet de loi Macron pour le troisième jour consécutif. Et alors que la discussion se poursuivait après minuit sur le permis de conduire, Jean Lassalle a provoqué un moment d'hilarité générale en partageant sa propre expérience.

Jean Lassalle s'est livré à un véritable sketch mercredi soir, à l'Assemblée nationale. Alors que la majorité et l'opposition se rejetaient la responsabilité de la réforme "incomplète" du permis de conduire, contenue dans le projet de loi Macron qu'ils examinaient, le Béarnais a provoqué un moment d'hilarité générale. Il a décrit comment il avait mis 30 mois pour repasser une seconde fois le permis de conduire, "encore retardé de trois mois à cause de l'échec à des tests psychotechniques".

Le député Modem des Pyrénées-Atlantiques a même partagé une anecdote sur son enfance, quand, à l’âge de huit ans, un test avait révélé qu’il avait "un QI juste au-dessus de zéro", comme l'a repéré LCP.fr.

"Macron, prêt à prendre la tête du gouvernement"

Emmanuel Macron a eu du mal à reprendre ensuite son sérieux après ce "moment de poésie et de spontanéité offert par Jean Lassalle". Le député s'était illustré quelques minutes plus tôt en distribuant des bons points, d'abord à la présidente de la séance puis au ministre de l'Economie "pour ne pas faire de jaloux".

"Quant à monsieur Macron, il est prêt à prendre la tête du gouvernement lorsque monsieur Valls aura pris les deux valses qu'il va prendre dans l'année à venir. Bref, vous m'avez compris. Mais vous êtes en très net progrès monsieur Macron, vous aussi", a lancé à la cantonade le député qui s'est fait épingler cette semaine pour être devenu propriétaire grâce à l'argent public.

Les députés reprendront vendredi la réforme du permis de conduire et la suite du projet de loi Macron, notamment les articles sur les professions réglementées. La journée de jeudi est consacrée à l'examen de propositions de loi écologistes.

K. L.