BFMTV

Michel Mercier renonce à son mandat de sénateur pour sa mairie

Le sénateur Michel Mercier, lors du vote d'un amendement sur l'état d'urgence, le 16 mars 2016 au Sénat à Paris.

Le sénateur Michel Mercier, lors du vote d'un amendement sur l'état d'urgence, le 16 mars 2016 au Sénat à Paris. - François Guillot - AFP

Rattrapé par une enquête sur des soupçons d'emplois fictifs de ses enfants, Michel Mercier a quitté son poste de sénateur pour se concentrer sur son mandat de maire.

Michel Mercier a quitté son poste de sénateur (MoDem) pour se concentrer sur son mandat de maire de Thizy (Rhône), comme il s'y était engagé avant l'affaire qui lui a coûté sa place au Conseil constitutionnel.

"J'avais assuré que lorsque la loi me contraindrait à choisir entre Thizy et Paris, je choisirai Thizy. Aujourd'hui, ce temps est venu et je choisis mon territoire", a indiqué l'ancien garde des Sceaux au quotidien régional Le Progrès de samedi.

Michel Mercier, 70 ans, est natif de cette petite commune, intégrée dans la commune nouvelle de Thizy-les-Bourgs (6 400 habitants), dans l'ouest rhodanien.

Le sénateur MoDem, proche de François Bayrou, avait dû renoncer en août à siéger au Conseil constitutionnel après avoir été rattrapé par une enquête du Parquet national financier sur des soupçons d'emplois fictifs de ses filles comme assistantes parlementaires. 

Il sera remplacé à la Haute assemblée par sa suivante sur la liste qu'il conduisait aux élections sénatoriales de 2014, Michèle Vullien, maire de Dardilly (banlieue de Lyon).

Michel Mercier siégeait au Sénat depuis 1995 et y présida le groupe centriste pendant une dizaine d'années.

L.A., avec AFP