BFMTV

La droite ne lâche rien sur la loi famille

Le député UMP Philippe Gosselin savourait mardi le nouveau report sine die de la loi famille.

Le député UMP Philippe Gosselin savourait mardi le nouveau report sine die de la loi famille. - -

L'ARÈNE PARLEMENTAIRE - La loi famille, la réforme ferroviaire, une coque de téléphone et une petite annonce. Voici ce que l'on pouvait retenir des questions au gouvernement, ce mardi à l'Assemblée.

Entre débats et coups bas, les questions au gouvernement se transforment souvent en théâtre où s'enchaînent petites phrases bien préparées et répliques assassines, que ce soit au sein de l'hémicycle ou dans les couloirs du Palais Bourbon. BFMTV.com vous résume la séance de ce mardi.

# La réforme ferroviaire sur les rails

UMP, UDI, PS et Front de gauche. Quatre questions ont été posées sur la réforme ferroviaire mardi lors des questions au gouvernement, qui avaient lieu juste avant le début de l'examen du projet de loi.

Le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier est monté sur le pont trois fois pour défendre la position du gouvernement. Mais Manuel Valls a mouillé, lui aussi, sa chemise pour répondre au communiste André Chassaigne. Le Premier ministre s'est montré une nouvelle fois ferme sur cette réforme contre laquelle manifestent les cheminots depuis une semaine. "Cette réforme ne peut pas attendre", elle est "attendue", 'c'est de notre responsabilité d'aller jusqu'au bout", a lancé l'hôte de Matignon.

# On lâche rien sur la loi famille

Le député UMP Philippe Gosselin savourait mardi le nouveau report sine die de la loi famille, le qualifiant de "troisième claque". "Vous jouez avec le feu et vous vous brûlez les doigts", a lancé au gouvernement ce membre de l'Entente parlementaire pour la famille.

Dans sa réponse, la secrétaire d'Etat chargée de la Famille, a réaffirmé que la proposition de loi serait "adoptée". "Vous avez choisi obstruction pourtant cette loi sera adoptée… En manœuvrant comme vous le faites, vous ne rendez service ni aux enfants, ni aux parents, ni à la démocratie", lui a répondu Laurence Rossignol.

# Le soutien jusqu'au bout du téléphone

Le député Marcel Rogemont a posté un cliché signe d'un paparazzi sur Twitter. On y voit Jean-Marc Germain et sa superbe coque de téléphone. Le mari d'Anne Hidalgo y arbore une photo de son épouse en écharpe de maire

Jean marc germain soutien .... Anne pic.twitter.com/Zv9IPBBiSQ
— Marcel ROGEMONT (@marcelrogemont) 17 Juin 2014

# Petites annonces

Carlos Da Silva, le suppléant de Manuel Valls à l'Assemblée nationale, devenu porte-parole du PS, cherche un assistant parlementaire et l'a fait savoir sur Twitter ce qui lui a valu pas mal de réponses.

Et notamment la candidature d'une étudiante animant le Tumblr Parti Saucialiste dans lequel elle épingle les fautes dans les tweets des socialistes. "Je crains que cette candidate ne soit trop à gauche et spirituelle pour la ligne actuelle", a commenté, l'ancien directeur de cabinet d'Harlem Désir, décidément très critique sur le gouvernement.

@diradefo @DaSilvaCarlos91 @yanngalut @JLGagnaire Je crains que cette candidate ne soit trop à gauche et spirituelle pour la ligne actuelle
— Mehdi Ouraoui (@mehdiouraoui) 17 Juin 2014

# Solidarité avec les caméramen

La preuve que les députés ne fuient pas les caméras. Quelques parlementaires ont aidé un caméraman de l'Assemblée dont l'appareil venait de tomber.

#directAN les députés #UMP aident le cameraman de l'assemblée car caméra vient de tomber !! IA pic.twitter.com/ulwrgas6GH
— Députée Attard et al (@TeamIsaAttard) 17 Juin 2014
Karine Lambin