BFMTV
Politique

Municipales à Paris: un nouveau sondage confirme l'avance d'Hidalgo avec des triangulaires envisageables

La mairie de Paris (photo d'illustration)

La mairie de Paris (photo d'illustration) - JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP

"Si ces niveaux se maintenaient, on peut tout à fait imaginer une inflation de triangulaires, quadrangulaires, voire de pentagulaires" selon le directeur général adjoint de l'Ifop.

Cédric Villani, candidat dissident LaREM à la mairie de Paris, a commandé un nouveau sondage Ifop que Le Point a dévoilé ce mardi. Le candidat avait déjà fait réaliser un premier sondage au mois de novembre. Révélant un taux d'intention de vote faible, le sondage n'avait pas été publié par Cédric Villani mais par l'Opinion qui avait pu se le procurer. 

"Cette étude a été réalisée selon la même méthodologie que celle du mois dernier", souligne le directeur général adjoint de l'Ifop, Frédéric Dabi, contacté par Le Point.

Dans cette nouvelle étude, le candidat dissident LaREM gagne deux points, atteignant les 14% d'intention de vote. Anne Hidalgo reste en tête avec 22,5% d'intention de vote contre 22% lors du dernier sondage. Benjamin Griveaux et Rachida Dati gagnent tous les deux un point et atteignent chacun 17% d'intention de vote.

"La droite existe toujours à Paris"

"On reste dans un écart relativement serré entre Cédric Villani et Benjamin Griveaux, on voit aussi se dessiner une légère dynamique en faveur de Rachida Dati, qui passe en quelques semaines de 14 à 17 points d'intention de vote, preuve que la droite existe toujours à Paris. Elle capte d'ailleurs une bonne part de l'électorat Fillon 2017, qui penchait jusqu'alors plutôt en faveur de Benjamin Griveaux", analyse Frédéric Dabi.

Difficile de prédire le vainqueur

Le sondage montre également que l'électorat d'Emmanuel Macron est partagé entre plusieurs candidats. 

"Si ces niveaux se maintenaient, on peut tout à fait imaginer une inflation de triangulaires, quadrangulaires, voire de pentagulaires, parmi les dix-sept élections qui font l'élection du maire de Paris", selon Frédéric Dabi.

Le sondage détaille aussi les opinions des Parisiens sur chaque candidat. Très clivants, Anne Hidalgo et Benjamin Griveaux sucitent respectivement 39 et 28 points de bonnes opinions. Le résultat de Cédric Villani est plus partagé, avec 38 points d'opinions favorables et 37 points d'opinions défavorables. 

Alexandra Jaegy