BFMTV

Municipales à Paris: Cédric Villani met fin au suspense et annonce sa candidature

Cédric Villani a finalement annoncé sa décision de se présenter à la mairie de Paris, contre Benjamin Griveaux, qui avait brigué l'investiture LaREM en juillet dernier.

Cédric Villani a annoncé ce mercredi se porter officiellement candidat aux municipales à Paris, mettant fin à deux mois de spéculation et de doutes quant aux intentions du mathématicien.

Le député de l'Essonne s'est exprimé ce mercredi depuis une brasserie du 14e arrondissement, pendant une dizaine de minutes, devant la presse et ses soutiens venus en nombre.

"J'ai la conviction que nous pouvons remettre l'Hôtel de Ville au service de ses habitants. J'ai la conviction que nous pouvons renouer avec notre grande Histoire en projetant Paris en dehors de ses frontières, au service du plus grand nombre. J'ai la conviction que nous pouvons refaire de Paris cette ville accueillante, quelles que soient nos origines, nos croyances et nos convictions", a-t-il exprimé avant d'annoncer: "C'est pourquoi, j'annonce ce mardi que j'ai décidé d'être candidat à la prochaine élection du maire de Paris."

Le candidat a énuméré les grands points de son projet, promettant notamment d'être le premier maire "véritablement écologiste" de Paris. 

Un processus de désignation "viciée"

Depuis la victoire de Benjamin Griveaux à l'investiture LaREM pour les municipales, Cédric Villani avait à de nombreuses reprises dénoncer un processus de désignation "vicié" et laissait planer le doute sur ses intentions. À l'annonce de sa défaite, il avait ainsi expliqué se donner l'été "pour réfléchir" et avait annoncé qu'il donnerait sa décision en septembre.

"Avant l'été, j'ai participé à un processus de désignation dont j'ai pu constater l'inadaptation", a déclaré Cédric Villani. "J'ai pu mesurer les limites du fonctionnement d'appareil politique que nous dénoncions il y a peu", a-t-il poursuivi. "J'ai attendu, avant d'en tirer les enseignements, de prendre ce temps d'écoute et de consultation" auprès "des amis, des proches, des soutiens, des experts", s'est-il justifié, sous les cris de "Villani Paris. 

LaREM ne l'exclut pas du parti

Dans la foulée de l'annonce du nouveau candidat, LaREM a aussitôt publié un communiqué dans lequel elle "regrette" la décision de Cédric Villani, sans toutefois l'exclure du parti. Invitée sur notre antenne peu après l'annonce de Cédric Villani, Sibeth Ndiaye, porte-parole du gouvernement, a quant à elle, exprimé sa "déception".

Benjamin Griveaux s'était opposé il y a quelques jours à l'exclusion du parti de son rival. LaREM a décidé de se ranger à ce souhait. "Le bureau exécutif de La République En Marche partage pleinement cette volonté et ne tombera pas dans la division."

Cyrielle Cabot