BFMTV

Municipales à Paris: Anne Hidalgo entend pérenniser les pistes cyclables et les rues piétonnisées

Anne Hidalgo.

Anne Hidalgo. - BFMTV

La maire sortante, arrivée en pole position à l'issue du premier tour, a pour ambition de préserver ces dispositifs, nés dans le sillage de la crise sanitaire.

Ils sont apparus sur l'asphalte parisien au sortir du confinement. Ces marquages au sol de couleur jaune, synonymes de tracé provisoire, céderont-ils leur place à un blanc définitif? C'est l'idée défendue par Anne Hidalgo. Si elle est réélue maire de Paris le 28 juin, la socialiste entend bien pérenniser les pistes cyclables provisoires, dessinées au pied levé pour désengorger les transports et réduire les risques de contacts, a-t-elle affirmé à Libération.

La socialiste avait déjà soulevé cette possibilité. Mais elle s'était jusqu'ici refusée à employer la forme affirmative. La donne a changé: "Maintenir ces pistes qu’on a vu sortir de terre" est désormais l'un de ses objectifs pour la mandature à revenir.

"Pour poursuivre la transformation de Paris, il faut aussi continuer à réserver des voies de circulation pour les transports en commun, les véhicules propres et les vélos, a-t-elle enchaîné. Je souhaite par exemple qu’on puisse réserver l’axe de l’Hôtel de ville à Concorde aux véhicules et navettes électriques, notamment pour desservir les commerces, ainsi qu’aux taxis."

Anne Hidalgo défend de la même manière l'idée de pérenniser les rues piétonnisées à l'occasion du déconfinement. "On va faire le nécessaire pour qu’il n’y ait pas de retour en arrière", a-t-elle admis. Aux yeux de l'édile, l'accroissement de la qualité de vie est incompatible "avec plus de véhicules et de places de stationnement". "On ne peut plus vivre comme ça", tonne la maire de Paris. "La vision que je porte avec mes alliés est celle d’une ville apaisée."

Florian Bouhot