BFMTV

Montebourg "change de vie" et redit son "désaccord" avec l'exécutif

Arnaud Montebourg a critiqué "l'arrogance" de la politique dans une tribune publiée sur le site L'important.

Arnaud Montebourg a critiqué "l'arrogance" de la politique dans une tribune publiée sur le site L'important. - Anne-Christine Poujoulat - AFP

L'ancien ministre de l'Economie a publié vendredi une tribune dans laquelle il explique sa décision de "changer de vie". Il y critique notamment "l'arrogance" de la politique.

Il a tenu à redire son "lourd et grave désaccord de politique économique" avec l'exécutif. L'ancien ministre de l'Economie Arnaud Montebourg, qui se forme désormais à la direction d'entreprise, a publié ce vendredi sur le site L'important une tribune expliquant sa décision de "changer de vie".

"L'arrogance institutionnalisée" de la politique

Dans ce texte, il n'hésite pas à fustiger la "paresse intellectuelle de nombre de responsables politiques qui cultivent parfois avec obstination leur inculture". Arnaud Montebourg oppose également les "entreprises (qui) digèrent et intègrent en permanence les apports des sciences humaines et sociales pour améliorer leur efficacité" aux "gouvernements" et à "la sphère publique qui ont un retard dramatique en la matière".

"Ce n'est pas par hasard que l'économie est devenue peu à peu plus forte que la politique. Parce qu'elle s'intéresse à la société et puise dans ses enseignements son efficacité", analyse Arnaud Montebourg. "Quant à la politique, elle ne se rend plus elle-même compte de l'institutionnalisation de sa propre arrogance, matrice fondamentale de la décision erronée ou fautive".

La politique, mode de vie "coupé du réel"

"Lorsque j'ai quitté Bercy sur un lourd et grave désaccord de politique économique avec le Président et le Premier ministre, j'ai indiqué mon désir de retourner vivre au milieu des Français, de quitter la politique comme mode de vie à part et coupé du réel, et surtout comme source de revenu", explique l'ancien ministre.

Arnaud Montebourg a suivi une formation de quatre semaines à l'Insead, une grande école de commerce basée à Fontainebleau, en Seine-et-Marne. "J'ai fait le choix de l'entrepreneuriat, comme troisième vie professionnelle. (...) Le moment est venu de réaliser un rêve: créer, reprendre, développer une entreprise", explique le ministre, qui entend "participer à la création de richesses et d'emplois dont notre pays a besoin".

"Changer sa vie est un acte profondément révolutionnaire pour celles et ceux qui en font leur choix. J'ai fait ce choix, comme beaucoup de Français", conclut Arnaud Montebourg, qui a démissionné du gouvernement en août dernier.

M. K.