BFMTV

Michel Sapin donne une leçon de gauche à Emmanuel Macron

Vingt-quatre ans après avoir une première fois régné sur Bercy, Michel Sapin a profité de la passation de pouvoirs avec son ex-collègue Emmanuel Macron pour lui rappeler quelques règles politiques. Le jeune loup appréciera.

Entre ces deux là, il y a un monde et des relations difficiles dont Bercy se souviendra. Michel Sapin n’a d’ailleurs pas caché "un travail parfois conflictuel" en s’adressant mercredi matin à Emmanuel Macron, démissionnaire la veille du ministère de l’Economie et dont le portefeuille a été remis à Michel Sapin déjà en charge des Finances.

Lors de la passation de pouvoirs, Michel Sapin n’a pas manqué de souligner certaines oppositions et de livrer une leçon d’histoire de la gauche à celui qui affirmait que l’honnêteté l’obligeait à dire "qu’il n’est pas socialiste".

"J’ai le sentiment que l’on continuera à entendre parler de toi. J’ai la conviction profonde que ce sera pour l’intérêt général, dans l’intérêt du progrès et - comme je suis de ce point de vue là de culture un peu primaire - de la gauche."

L'importance de se frotter au vote

En aîné, il lui a rappelé "qu’autrefois, on appelait la gauche le camp du progrès". Et puisque Emmanuel Macron est désormais en marche - le nom de son mouvement - son successeur a souligné l’importance de l’élection par le peuple, épreuve que l’ancien ministre n’a pour le moment pas encore vécu.

"La responsabilité qui nous vient du peuple, et par la décision de ceux qui eux-mêmes ont été élus, est immense. Je souhaite que cette immensité reste toujours dans ton cœur, dans ta tête, car c’est là que tu auras acquis une part de ton autorité."

C.C.