BFMTV

Macron déclare que la France "lèvera progressivement" les restrictions de voyage début mai

Le Président Emmanuel Macron, le 25 mars 2021 à Paris

Le Président Emmanuel Macron, le 25 mars 2021 à Paris - BENOIT TESSIER © 2019 AFP

Emmanuel Macron a évoqué la levée prochaine des restrictions de circulation entre les pays européens, mais aussi avec les citoyens américains vaccinés.

Au cours d'une interview sur la chaîne américaine CBS, diffusée ce dimanche, Emmanuel Macron a évoqué une levée progressive des restrictions de circulation début mai entre les pays européens, mais aussi avec les États-Unis.

"Nous lèverons progressivement les restrictions au début du mois de mai", a déclaré le président de la République, "pour les citoyens français et européens, mais aussi pour les citoyens américains".

Il assure que les autorités françaises "travaillaient dur pour proposer une solution concrète, notamment pour les citoyens américains qui sont vaccinés, avec un pass spécial je dirais", a précisé Emmanuel Macron. Selon lui, des discussions ont été entamées sur ce sujet avec la Maison Blanche.

Un "certificat pour faciliter les voyages" à venir en Europe

Il a rappelé qu'un "certificat pour faciliter les voyages" était en cours de création pour circuler entre les différents pays européens, avec l'emploi des tests et de la vaccination. Ce passeport sanitaire européen a déjà été évoqué, il pourrait en effet intégrer des certificats de vaccination ou des tests Covid-19 négatifs.

Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur annonçait ce dimanche sur BFM Politique des "premiers tests de fonctionnement début juin pour une mise en oeuvre, on l'espère, mi-juin, fin juin au plus tard", de ce pass sanitaire.
"L'idée est toujours de contrôler le virus, de maximiser la vaccination et de lever progressivement les restrictions", a déclaré Emmanuel Macron à CBS.

En attendant une amélioration de la situation épidémique, la France a annoncé samedi soir qu'elle allait instaurer une quarantaine obligatoire de dix jours pour les voyageurs en provenance du Brésil, d'Argentine, du Chili et d'Afrique du Sud, face à l'inquiétude sur les variants du Covid-19.

Salomé Vincendon
Salomé Vincendon Journaliste BFMTV