BFMTV

Loto du patrimoine: les recettes iront au budget de l'Etat, colère de Stéphane Bern

Gérald Darmanin

Gérald Darmanin - LUDOVIC MARIN / AFP

Les taxes sur les recettes du Loto du patrimoine ne serviront pas à rénover les monuments français, a reconnu lundi le ministre de l'Action et des Comptes publics Gérald Darmanin, provoquant la colère de Stéphane Bern.

Un Loto du patrimoine? Ce lundi, alors que l'Assemblée nationale discutait du projet de loi de finances 2019, l'hémicycle s'est penché sur l'utilisation des recettes fiscales issues du Loto du patrimoine chapeauté par l'animateur Stéphane Bern. Interrogé par le député Les Républicains Gilles Lurton, le ministre de l'Action et des Comptes publics, Gérald Darmanin, a indiqué que les recettes fiscales de l'opération n'iraient finalement pas à la rénovation de monuments.

"Les recettes qui viennent directement du loto mis en place par la Française des jeux (entre 15 et 20 millions d’euros), en dehors des frais de gestion de la FDJ, sont affectées à ce qui était prévu, c’est-à-dire le patrimoine", a-t-il d'abord expliqué. Avant de reconnaître que les revenus indirects du loto ne serviraient pas à la rénovation de monuments:

"Après, ce loto crée, comme tous les autres, des taxes qui sortent des recettes, a louvoyé Gérald Darmanin. Les taxes sont touchées par l’Etat. Elles sont d’ailleurs peu nombreuses, contrairement à ce qu’on peut dire, ce n’est pas du tout la poule aux œufs d’or. C’est une rente pour L’Etat, mais ce n’est pas ce qui permet de combler les difficultés de la Nation. (...) L’Etat touche des taxes qui sont inhérentes à son fonctionnement."

Ces revenus fiscaux concernent, pour les deux premiers tirages du Loto du patrimoine, 22 centimes des taxes obligatoires par grille pour les 2,5 millions vendes, et 1,04 euro de taxes par jeu à gratter, à multiplier par les cinq millions de tickets écoulés. Une nouvelle opération pour le patrimoine français sera organisée l'année prochaine.

La déclaration du ministre a provoqué la colère de Stéphane Bern, chargé de cette mission par Emmanuel Macron. L'animateur estime sur Twitter que "tout doit aller au patrimoine en toute transparence".

Louis Nadau