Le député centriste Charles de Courson à l'Assemblée nationale le 18 octobre 2016.
 

Fils de résistant, le député centriste de la Marne s'est vivement alarmé mercredi des pouvoirs qu'accorderait la proposition de loi à l'autorité administrative pour circonscrire le droit de manifester.

A lire aussi

Votre opinion

Postez un commentaire