BFMTV

VIDEO - Guaino veut "supprimer le syndicalisme dans la magistrature"

Henri Guaino, député UMP des Yvelines.

Henri Guaino, député UMP des Yvelines. - -

Le député UMP des Yvelines, Henri Guaino, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC. Voici l'essentiel de son interview.

Il est l'un des ténors de l'UMP, mais on ne l'avait pas encore entendu parler de la mise en examen de Nicolas Sarkozy. Henri Guaino, député UMP des Yvelines, était l'invité de Jean-Jacques Bourdin sur BFMTV et RMC jeudi matin. Voici l'essentiel de son interview.

# Complot ou pas? "Je n'y crois pas, mais..."

Henri Guaino ne croit pas à la thèse d'un complot fomenté contre Nicolas Sarkozy. "C'est une formule que je ne reprendrais pas à mon compte. D'ailleurs, l'ancien président parle d'instrumentalisation, ce n'est pas pareil." L'ancienne plume de l'Elysée admet que s'il ne "croit pas à l'idée du complot politique", il admet qu'il "peut y avoir des dérives de la justice dont le pouvoir profite. Là, la gauche utilise cette affaire. Elle ne donne pas des ordres, mais elle profite de ces actions judiciaires, c'est certain."

# Le clash: "Il faut supprimer le syndicalisme dans la magistrature"

Henri Guaino est extrêmement remonté contre la magistrature. Selon lui, la garde à vue de Nicolas Sarkozy n'était pas "nécessaire". "Quand on abaisse et qu'on humilie le pouvoir politique, on ne rend pas service à la République et à la démocratie." Interrogé sur les attaques souvent fausses menées par son parti contre l'une des deux juges, Claire Thépaut, Henri Guaino affiche cependant une certaine gêne.

Mais il se reprend rapidement en visant les syndicats de la profession: "Le système judiciaire français est pourri par le syndicalisme, qui est devenu l'un de ses plus grands maux." "Il faut supprimer le syndicalisme dans la magistrature, et puisque c'est un principe constitutionnel, il faut faire un référendum pour que ça ne soit possible ni dans l'armée, ni dans la magistrature."

Il va même plus loin, demandant la suppression de l'Ecole nationale de la magistrature, qui "favorise le corporatisme". Il regrette ainsi que les magistrats soient "ceux qui aient le plus de pouvoir". "Ils peuvent détruire votre réputation, votre situation matérielle, morale, votre liberté. C'est une responsabilité très grave".

# L'instant Pompidou: "J'ai vu les naseaux frémissants..."

Le député UMP s'émeut d'entendre certains Français penser qu'il n'y "a pas de fumée sans feu" au sujet de Nicolas Sarkozy. "Si l'on se met à penser comme cela, alors on tue la liberté!"

Et Henri Guaino de rappeler l'affaire Markovic, durant laquelle des personnalités politiques dont Claude Pompidou, l'épouse du chef de l'Etat, avaient été accusés de participer à des soirées "scandaleuses". "Georges Pompidou avait eu une phrase, que l'on peut utiliser encore aujourd'hui: 'Et j'ai vu alors les naseaux frémissants de ceux qui aiment humer l'odeur fétide des égouts'. C'est pareil aujourd'hui". Pour Nicolas Sarkozy, "je vois des naseaux frémir à gauche, à droite..."

Alexandra Gonzalez