BFMTV

Rachida Dati conduira-t-elle la droite à la mairie de Paris?

La maire de Paris (PS) Anne Hidalgo et la maire (LR) du 7e arrondissement de la capitale Rachida Dati, le 19 octobre 2016 à Paris.

La maire de Paris (PS) Anne Hidalgo et la maire (LR) du 7e arrondissement de la capitale Rachida Dati, le 19 octobre 2016 à Paris. - Eric Feferberg - AFP

L'actuelle maire LR du VIIe arrondissement tentera-t-elle de ravir la mairie de Paris? Rachida Dati ne dément pas ses ambitions, et ce depuis plusieurs mois.

La rumeur court depuis plusieurs mois maintenant. Rachida Dati est-elle en passe de partir à la conquête de la mairie de Paris? En octobre dernier déjà, elle avait laissé entrevoir ses ambitions, alors que Nathalie Kosciusko-Morizet - ancienne tête de file de l'opposition au Conseil de Paris -, n'avait pas encore annoncé son départ de la vie politique. "Paris, si j'y vais, je gagne", avait alors lancé Rachida Dati à un proche, cité par le Parisien.

Fin mars, elle a tenu un discours du même ton sur BFMTV et RMC: "Imaginons que ma famille politique dise 'pourquoi pas?', je mènerai le combat, je suis jusqu'au-boutiste dans les combats, sinon ce n'est pas la peine", a lancé l'actuelle maire (LR) du VIIe arrondissement de la capitale.

"Tout est possible, même de se ranger derrière Rachida"

"La droite parisienne s'est pacifiée après le départ de NKM mais on n'a aucun leader qui émerge. Alors tout est possible, même de se ranger derrière Rachida", constate un conseiller d'arrondissement auprès du Parisien, arguant qu'elle "coche les cases": un ancrage à Paris, du "charisme" et un bagage de ministre.

"Quand on est un élu parisien, Paris est forcément une échéance qui intéresse", réagit l'intéressée dans les colonnes du quotidien. "Pour gagner, il faut un projet, une équipe et que nous fassions tous campagne dans le même sens", juge-t-elle.

D'ici les municipales parisiennes de 2020, Rachida Dati devra déterminer si elle préfère concourir pour le Parlement européen ou la capitale: "C'est soit l'un, soit l'autre", tranche un ténor LR dans les colonnes du Parisien. Courant avril, elle a déjà refusé d'être tête de liste aux européennes, malgré la proposition de Laurent Wauquiez.

L.A.