BFMTV

Primaires UMP: pour Hortefeux, le système doit être "le même pour tout le monde"

Brice Hortefeux, vice-président de l'UMP.

Brice Hortefeux, vice-président de l'UMP. - -

Brice Hortefeux, vice-président de l'UMP, s'est déclaré mardi opposé à d'éventuelles dérogations pour les primaires de l'UMP visant à désigner son candidat à la présidentielle de 2017.

"Le système doit être "le même pour tout le monde" a affirmé Brice Hortefeux mardi, qui s'est déclaré opposé à d'éventuelles dérogations pour les primaires de l'UMP visant à désigner son candidat à la présidentielle de 2017.

"S'agissant de l'organisation des primaires, je suis pour qu'il y ait un système qui soit le même pour tout le monde, je ne demande pas de système dérogatoire", a-t-il déclaré à l'émission Preuves par 3 Public Sénat/AFP, alors qu'on l'interrogeait pour savoir si Nicolas Sarkozy, en cas de candidature, devrait se soumettre à des primaires.

"La politique c'est une question d'envie, de devoir et de circonstances"

"Le système s'appliquera pour tout un chacun ", a-t-il insisté. Interrogé sur un éventuel retour politique de l'ancien président il a déclaré: "Aujourd'hui Nicolas Sarkozy ne se mêle pas de vie politique, cela ne veut pas dire qu'il est en dehors de la société, il est attentif à ce qui se passe, il comprend ce que ressentent les Français, il partage leurs inquiétudes, il reçoit les messages qui lui sont adressés, comme autant de signaux affectifs".

"Aujourd'hui c'est un repère puisque toutes les enquêtes d'opinion vont toutes dans le même sens, que c'est la personnalité politique française pour laquelle on souhaite un rôle plus important dans l'avenir, la personne la plus efficace et qui est un repère pour les électeurs de droite et du centre", a assuré l'ancien ministre de l'Intérieur.

Pour lui, "la politique c'est une question d'envie, de devoir et de circonstances". "Et à mon avis aucun des trois critères n'est actuellement réuni", a ajouté le président de l'association des amis de Nicolas Sarkozy.

M.R. avec AFP