BFMTV

Primaire à droite: François Fillon intervient en direct sur Facebook

François Fillon, le 6 février 2017.

François Fillon, le 6 février 2017. - PHILIPPE WOJAZER - POOL - AFP

Les fillonistes ont organisé 185 réunions partout en France ce mercredi soir. Et François Fillon est lui intervenu en direct sur Facebook.

Les soutiens de François Fillon ont organisé mercredi soir une "grande opération nationale de mobilisation", baptisée "Foncez pour la réussite, foncez pour la France", avec 185 réunions partout en France et une intervention en direct sur Facebook de leur candidat à la primaire de la droite, qui les a invités à "mettre le turbo".

Au moins 8.000 personnes se sont retrouvées en début de soirée dans différents lieux, y compris des cafés ou des appartements, pour des réunions publiques ou "plus informelles", selon l'entourage de François Fillon.

"Dans ce dernier sprint, je vous demande de mettre le turbo partout où votre voix peut être entendue", leur a lancé François Fillon. "Je ne vous dis pas 'aidez-moi", je vous dis 'allez encore plus vite que moi', 'foncez, osez, assumez ce que vous voulez et ce que vous êtes', et 'plantez dans cette primaire le drapeau de vos convictions'".  "Je veux être votre porte-voix dans un monde qui a besoin de la France", a-t-il affirmé, à la veille de son débat télévisé avec Alain Juppé, son rival pour le second tour de la primaire dimanche prochain. "L'état d'urgence est partout. Contre le totalitarisme islamique qui nous a déclaré la guerre ; en Europe, tétanisée par le Brexit et par un manque de leadership et de vision. Chez nous, économique, social, financier, sécuritaire, existentiel aussi car c'est bien notre destin qui se joue entre déclin ou sursaut". 

"Travailler plus, travailler tous, dépenser moins"

Selon lui, "notre seule marge de manoeuvre réside dans notre capacité à travailler plus, à travailler tous, à dépenser moins et à nous saisir de toutes les potentialités économiques qu'ouvrent les technologies et les ruptures scientifiques dont l'esprit français est capable".

Trois types de réunions ont eu lieu: "des grands meetings de 500 à 1.000 personnes, animées par des parlementaires - fillonistes historiques et ralliés sarkozystes ou proches de Bruno Le Maire -, des réunions porte-parole traditionnelles, et des réunions plus informelles qui auront lieu dans des cafés ou appartements partout en France". 

Un des meetings s'est tenu à Amiens en présence du centriste Hervé Morin, président du parti Nouveau Centre et de la région Normandie, des députés sarkozyste Eric Woerth (Oise) et filloniste Philippe Houillon (Val-d'Oise).

Bruno Le Maire a animé une réunion à Poitiers avec Florence Portelli, porte-parole de M. Fillon, alors que son ex-porte-parole, Sébastien Lecornu, en a animé une autre à Rouen, avec le filloniste Philippe Bas et la sarkozyste Françoise Guégot. François Zochetto, patron des sénateurs UDI, était à Laval, les sarkozystes Christian Jacob à Limoges et Eric Ciotti à Nice. 

François Fillon terminera sa campagne vendredi avec un "grand meeting national", porte de Versailles à Paris, à 18h30.

V.R. avec AFP