BFMTV

Le vice-président LR annonce que le parti ne participera pas au blocage des routes le 17 novembre

Damien Abad, vice-président Les Républicains, a affirmé ce dimanche soir que son parti ne se joindrait pas aux blocages des routes prévus le 17 novembre pour dénoncer la hausse du prix des carburants.

Damien Abad, vice-président Les Républicains, a affirmé ce dimanche soir que son parti ne se joindrait pas aux blocages des routes prévus le 17 novembre pour dénoncer la hausse du prix des carburants. - BFMTV

Sur la hausse du prix des carburants, Damien Abad, vice-président LR, a estimé que les Français ne pouvaient pas "se contenter d'une fin de non-recevoir et d'explications pédagogiques" de la part d'Emmanuel Macron.

Damien Amad, vice-président des Républicains, a fait savoir ce dimanche soir sur BFMTV que son parti "ne participerait pas aux blocages" des routes prévus le 17 novembre pour protester contre la hausse du prix des carburants. 

"Le président doit écouter la France des territoires, sans condescendance ni mépris" a déclaré le vice-président LR, alors qu'Emmanuel Macron a "parfaitement assumé" la hausse de la taxation sur le diesel dans un entretien publié lundi .

"On a besoin d'actes forts"

"Mais il ne suffit pas d'écouter, il faut aussi changer le tir et changer d'orientation" a également estimé Damien Abad, qui s'est dit "solidaire des Français qui sont en colère". 
"Sur la hausse des carburants, on peut pas simplement se contenter d'une fin de non-recevoir et d'explications pédagogiques. On a besoin d'actes forts et de prises de conscience de cet enjeu de pouvoir d'achat pour les Français" a-t-il encore affirmé sur BFMTV.
Jeanne Bulant