BFMTV

Jacques Chirac reste le président le plus sympa aux yeux des Français

L'ex-président Jacques Chirac au musée du Quai Branly, le 21 novembre 2014

L'ex-président Jacques Chirac au musée du Quai Branly, le 21 novembre 2014 - Patrick Kovarik - AFP

Jacques Chirac, l'homme du non à la guerre en Irak, devance de loin tous les présidents de la Ve République au palmarès des chefs de l'Etat les plus sympathiques.

Ce n'est pas parce qu'il n'apparaît plus dans les médias que les Français l'ont oublié. Jacques Chirac reste, 20 ans après son arrivée à l'Elysée, le président le plus sympathique de la Ve République, selon un sondage Ifop.

Dans cette enquête pour Paris Match à paraître jeudi, 33% des personnes interrogées le placent en haut du palmarès des chefs de l'Etat les plus sympathiques, 12 points devant François Mitterrand (21) et 16 devant Charles de Gaulle (17). Georges Pompidou et Valéry Giscard d'Estaing sont à égalité à 8%, devant Nicolas Sarkozy 7%. L'actuel président François Hollande ferme le ban à 5%.

Le bilan de celui qui avait été élu pour la première fois en mai 1995 puis réélu en 2002? Le refus d'intervenir en Irak au côté des Américains - cité par 52%, dont 35% en tête de liste - et le refus de s'allier au FN - mentionné par 31% dont 14% en premier. Son image d'ami du monde paysan a été citée par 30% des sondés, dont, là encore 14% en premier exemple de son bilan.

Et le Premier ministre favori est...

Parmi les quatre Premiers ministres des deux mandats de Jacques Chirac, celui qu'il dut nommer après sa dissolution de l'Assemblée nationale, le socialiste Lionel Jospin, est jugé le meilleur par 35% des personnes interrogées, cinq points devant Alain Juppé. Aux yeux de 45% des personnes interrogées, le maire de Bordeaux est "l'héritier de Jacques Chirac". Nicolas Sarkozy suit à 25%.

Les chefs de gouvernement du quinquennat sont nettement en dessous: 17% pour Dominique de Villepin et 15% pour Jean-Pierre Raffarin.

François Hollande, également suggéré dans cette liste, se place avec 8%, entre le président de l'association des maires de France François Baroin (11%) et Nathalie Kosciusko-Morizet (5).

Enquête menée par téléphone du 17 au 18 avril auprès de 1011 personnes de 18 ans et plus représentant la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).

la rédaction avec AFP