BFMTV

"Gilets jaunes": Rachida Dati demande "un autre site" que le Champ-de-Mars

Rachida Dati, maire du 7e arrondissement de Paris

Rachida Dati, maire du 7e arrondissement de Paris - PHILIPPE HUGUEN / AFP

La maire du 7e arrondissement de la capitale estime que l'esplanade du Champs-de-Mars est "complexe à sécuriser". Elle a par ailleurs qualifié le gouvernement d'"arrogant".

La maire LR du 7e arrondissement de Paris, Rachida Dati, qui soutient le mouvement des "gilets jaunes", a demandé jeudi au gouvernement de trouver pour leur manifestation samedi "un autre site" que l'esplanade du Champ-de-Mars, "complexe à sécuriser" selon elle

"Pour le VIIe (arrondissement) et ses habitants, par respect pour les Parisiens, il est nécessaire de trouver un autre site", affirme dans un communiqué Rachida Dati. Le Champ-de-Mars est situé dans le VIIe arrondissement.

"Toute manifestation sur ce site ouvert, le plus grand à Paris, est excessivement complexe à sécuriser", fait valoir l'édile et eurodéputée. Et cette sécurisation "va générer des coûts et une fatigue supplémentaires pour des fonctionnaires de police qui sont en première ligne depuis des mois".

"Gouvernement arrogant"

Rachida Dati soutient aussi que le Champ-de-Mars, près de la Tour Eiffel, "déjà victime d'une surexploitation événementielle", est "fragile". "Le VIIe arrondissement n'a pas à payer pour l'impopularité - justifiée - de ce gouvernement arrogant!", estime l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy.

Marine Le Pen, qui soutient elle aussi les "gilets jaunes", a accusé pour sa part le gouvernement de vouloir "minimiser le mouvement". "Proposer aux gilets jaunes de manifester au Champ-de-Mars, qui est une place gigantesque, est une énorme manipulation afin de minimiser le mouvement", a tweeté jeudi la présidente du Rassemblement national (RN, ex FN). 

Après avoir écarté le scénario d'un rassemblement place de la Concorde, le ministère de l'Intérieur a indiqué jeudi que les "gilets jaunes" mobilisés notamment contre les prix du carburant pourraient se réunir samedi sur l'esplanade du Champ-de-Mars, qui a accueilli par le passé la fan zone de l'Euro 2016, de la coupe du monde de football à l'été 2018, et de grands concerts.

Paul Louis avec AFP