BFMTV

Daniel Fasquelle, portrait d'un "cumulard" qui s'assume

-

- - -

Le rapport Jospin sur la moralisation de la vie publique envisage notamment le non-cumul des mandats. Une mesure qui n'est pas pour plaire au député-maire du Touquet : de sa double casquette, Daniel Fasquelle ne voit que des avantages.

C'est l'une des pistes préconisées par Lionel Jospin pour moraliser la vie politique : limiter le cumul des mandats. Dans le rapport qu'il remet ce vendredi à François Hollande, l'ancien Premier ministre propose d'interdire le cumul d'un mandat parlementaire avec un mandat d'exécutif local, incompatibles selon lui.

Pas d'accord, estime l'élu (UMP) du Pas-de-Calais Daniel Fasquelle, "cumulard" et fier de l'être. Son emploi du temps surchargé lui impose de faire des choix, mais ce rien, pour lui, à côté des avantages liées à sa double charge : "Quand un député est aussi maire, il doit gérer un budget et du personnel, et c'est une formidable formation pour être un parlementaire efficace", estime-t-il.

>> A voir : Jospin dévoile ses propositions

Un député assidu

Et qu'on ne lui dise pas que son assiduité à l'Assemblée nationale en pâtit : il s'estime être un parlementaire modèle, et n'a pas peur de porter la voix de l'opposition quand ses collègues désertent l'hémicycle.

Aussi, pour Daniel Fasquelle, ce n'est pas au législateur de décider du cumul des mandats, mais aux électeurs. Et ceux-ci lui ont déjà renouvelé sa confiance deux fois.