BFMTV

Les jeunes de l'UDI soutiennent Emmanuel Macron

Les jeunes centristes de l'UDI soutiennent Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle de 2017. (Photo d'illustration)

Les jeunes centristes de l'UDI soutiennent Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle de 2017. (Photo d'illustration) - AFP

130 "dirigeants, élus, militants de l'UDI Jeunes" ont apporté leur soutien à Emmanuel Macron, candidat à l'élection présidentielle. Un choix critiqué par de nombreuses personnalités du parti.

MISE A JOUR - Des adhérents de l'UDI Jeunes ont annoncé dans une tribune soutenir Emmanuel Macron "dans sa volonté de devenir le prochain président de la République". Plusieurs personnalités des jeunes centristes de l'UDI ont souhaité apporter un correctif: ils se rallient à François Fillon, vainqueur de la primaire à droite. 

"130 dirigeants, élus, militants de l'UDI Jeunes publient une tribune et annoncent soutenir la candidature d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle", ont-ils publié lundi. Ce mardi, ils seraient maintenant plus de 200 à soutenir l'ex-ministre de l'Economie, selon Sarah Robin, militante du mouvement qui regroupe entre 3.000 et 5.000 adhérents. "Nous appelons notre parti et ses élus à s'engager pleinement dans sa campagne et la construction de son programme présidentiel". 

Une initiative qui n'est pas du goût de plusieurs dirigeants d'associations de l'UDI: "Je respecte les engagements de chacun, mais l'UDI Jeunes ne soutient pas la candidature Macron. Ni officiellement, ni majoritairement", tweete Aurélien Sebton, président du mouvement. Il explique à BFMTV.com: "Il s'agit d'une envie qui existe chez les jeunes de l'UDI de soutenir Emmanuel Macron. Je le comprends et le respecte, mais cela reste marginal. Ce choix est précipité, nous devons en débattre, mais aussi discuter directement avec François Fillon". 

"Nous ne sommes pas des frondeurs"

"Nous ne sommes pas des frondeurs, explique Sarah Robin. Nous ne portons pas la parole officielle, mais souhaitons faire entendre la nôtre, qui est celle de jeunes". 

En outre, Laki Sola, président des jeunes du Nouveau Centre "considère que cette mobilisation historique (de la primaire à droite, Ndlr) engage tous les centristes à participer à la construction de la majorité de demain, rassemblée autour de François Fillon". Il "dénonce les initiatives personnelles et isolées visant à soutenir la candidature d'Emmanuel Macron à l'élection présidentielle", dans un communiqué. 

Ce mardi en fin d'après-midi, le bureau exécutif de l'UDI doit se réunir pour décider du candidat auquel le parti apportera son soutien. 

Alexandra Milhat