BFMTV

Les CRS gardant la maison des Macron au Touquet remplacés par des gendarmes

Emmanuel Macron

Emmanuel Macron - PHILIPPE HUGUEN / AFP

Les CRS gardant la villa des Macron au Touquet seront remplacés par des gendarmes mobiles après leur réclamation.

Leur plainte n'avait pas été appréciée: les CRS chargés de surveiller la maison de Brigitte et d'Emmanuel Macron au Touquet, dans le Pas-de-Calais, qui avaient demandé qu'un abri soit installé pour les protéger de la pluie et du froid, seront remplacés par des gendarmes mobiles, révèle La Voix du Nord.

Le syndicat Unsa Police s'était ému à plusieurs reprises des conditions de travail de ces fonctionnaires. En août, l'ordre de patrouiller sans fusil d'assaut et gilet pare-balles pour ne pas effrayer le voisinage avait déjà créé des remous parmi les policiers.

Unsa Police voit dans ce changement une volonté de confier cette mission de garde statique à des forces "apparemment plus dociles", le statut de militaire empêchant les gendarmes de se syndiquer.

"L’arrivée de la gendarmerie s’effectue dans le cadre de la rotation normale des forces de sécurité en charge de dispositifs de longue durée", répond le préfet du Pas-de-Calais Fabien Sudry dans La Voix du Nord.

Cette rotation aura lieu le 21 février. La demi-compagnie mobile de CRS en charge de la protection de la villa Macron sera redéployée à Calais. 
Louis Nadau