BFMTV

Lepage sur l'affaire Baupin: "Il ne faut pas être naïf"

Corine Lepage était sur BFMTV le 9/05/16

Corine Lepage était sur BFMTV le 9/05/16 - BFMTV

Corine Lepage s’est montrée prudente, ce lundi sur BFMTV, face aux accusations de harcèlement et d’agressions sexuelles dont Denis Baupin, ancien membre d’EELV, fait l’objet.

"Il ne faut pas être totalement naïf". Pour Corinne Lepage, la présidente du mouvement Cap21, "l'affaire Baupin", du nom du député EELV de Paris accusé de harcèlement et d'agression sexuelle, a une odeur de règlement politique au sein de la formation écologiste. Une vengeance qui aurait une double motivation.

"Denis Baupin a quitté les verts, Emmanuelle Cosse a rejoint le gouvernement sans l'accord de son parti. Je veux bien qu'il n'y ait aucun lien entre l'un et l'autre mais j'en serais quand même très étonnée", a-t-elle déclaré.

Un "système de chantage" 

Si celle qui fut ministre de l'Environnement sous Jacques Chirac a reconnu n'avoir aucune preuve de ce qu'elle avançait, les accusations qui visent le vice-président sortant de l'Assemblée nationale pourraient faire partie d'"un système de chantage impeccable", dont les deux meilleurs outils sont "le sexe et l'argent".

M.-C.M.