BFMTV

Le PNF ouvre une enquête sur le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler

Alexis Kohler

Alexis Kohler - CRÉDITTHOMAS SAMSON / AFP

Le Parquet national financier a ouvert lundi une enquête sur le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler, dont les liens familiaux et professionnels avec le croisiériste MSC pourraient constituer un conflit d'intérêt avec ses postes de haut fonctionnaire.

Le Parquet national financier a annoncé lundi avoir ouvert une enquête sur le secrétaire général de l'Élysée Alexis Kohler, bras droit d'Emmanuel Macron.

"À la suite de la publication de plusieurs articles de presse faisant état des conditions et circonstances dans lesquelles Monsieur Alexis Kohler a exercé des fonctions publiques à l’Agence des participations de l’Etat et au cabinet du ministre de l’Économie et des finances à l’occasion desquelles il aurait pu traiter des dossiers intéressant la Mediterranean Shipping Company, avant d’obtenir un emploi comme directeur financier au sein de cette dernière, le procureur de la République financier a diligenté des investigations afin de vérifier si les règles relatives à la mise en disponibilité des agents publics ont bien été respectées", a indiqué le PNF dans un communiqué. 

L’enquête a été confiée à la brigade de répression de la délinquance économique de la préfecture de police de Paris.

Pantouflage

Le secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler, est visé par une plainte pour "prise illégale d'intérêt", "trafic d'influence" et "corruption passive" déposée vendredi au parquet national financier par l'association Anticor. L'association anticorruption, s'appuyant sur des articles de Médiapart, dénonce les liens familiaux et professionnels étroits qui existent entre le bras droit du président Emmanuel Macron et l'armateur italo-suisse MSC, client important des chantiers navals français de Saint-Nazaire.

Dans ses fonctions à l'Agence des participations de l'Etat, Alexis Kohler a notamment été amené à siéger au conseil d'administration des chantiers navals français STX de Saint-Nazaire, dont MSC est le principal client. Par la suite, lors de son pantouflage en tant que directeur financier de MSC, Alexis Kohler se trouvait en mars 2017 face à ses anciens collègues à Bercy pour négocier sur l'avenir de STX, tout en étant l'un des membres les plus actifs de la campagne du futur président de la République.

L'Elysée a dénoncé ce lundi matin "des soupçons totalement infondés".

"C'est bien volontiers qu'Alexis Kohler communiquera au parquet l'ensemble des documents prouvant sa conduite respectueuse du droit dans toutes les circonstances de son parcours professionnel", précise la présidence dans un communiqué.

Louis Nadau