BFMTV
Politique

Laurent Wauquiez, nouveau favori du trio Zemmour-Buisson-Villiers

Laurent Wauquiez au Conseil national des Républicains en février 2016

Laurent Wauquiez au Conseil national des Républicains en février 2016 - Lionel Bonaventure - AFP

Chaque mois, Buisson, Zemmour et Villiers se voient pour apprécier la montée en puissance de leurs idées. Mais loin de s'en contenter, ils envisagent de choisir un poulain en vue de la présidentielle de 2022. Et si Laurent Wauquiez leur plaît beaucoup c'est aussi le cas de Marion Maréchal Le Pen.

A trois, ils ont ciblé Laurent Wauquiez, habitué des positions marquées à droite. Parfois très à droite contre l'Europe, l'immigration ou l'Islam. Ce pourrait aussi être Marion Maréchal-Le Pen puisque Marine Le Pen est jugée trop légère sur le mariage gay. Chaque mois donc, Eric Zemmour, Patrick Buisson et Philippe de Villiers se retrouvent pour se congratuler, raconte Le Parisien daté de jeudi.

Ces trois-là assistent ravis "au triomphe de leurs idées": la "vraie droite", identitaire et souverainiste. Mais le trio vise haut et loin sur des idées comme le rejet de l'Europe et la menace islamiste. Convaincus que la présidentielle de 2017 arrivera trop tôt pour consacrer la victoire de leurs idées radicales, surtout si Nicolas Sarkozy est le candidat de la droite, Zemmour, Buisson et Villiers ambitionnent de parvenir à leurs fins en 2022.

Et la standing ovation reçue par Laurent Wauquiez, élu à la tête de la région Auvergne-Rhône-Alpes fin 2015, lors du Conseil national de Les Républicains samedi 6 février a dû les conforter dans cette ligne. Même un élu LR en vaut bien un autre issu du Front national puisqu'ils rêvent à la grande union des droites. Et pas vers le centre, l'alliance défendue par "Monsieur Chloroforme", Alain Juppé. 

Un livre de Buisson sur Sarkozy à venir 

Pour mener à bien leur projet, le polémiste, le VRP du Puy du Fou (il exporte désormais le concept à travers le monde, de Londres à Los Angeles) et l'ex-conseiller de l'ombre de Nicolas Sarkozy comptent sur leurs succès en librairie. Eric Zemmour a occupé l'espace médiatique de longues semaines avec son Suicide français, quand Philippe de Villiers a vendu près de 250.000 exemplaires avec Le moment est venu de dire ce que j'ai vu.

Quant à Patrick Buisson, son arrivée en librairie va se matérialiser sous la forme d'un réquisitoire contre Nicolas Sarkozy, qui l'a répudié depuis les révélations sur les enregistrements effectués par l'ex-conseiller politique. Des proches annoncent déjà la couleur: la vengeance de Patrick Buisson sera à la hauteur de l'affront qu'il estime avoir subi quand l'ex-chef de l'Etat l'a traité de "traître".

En janvier, Le Monde racontait qu'Aymeric Chauprade, député européen qui a quitté le FN pour des divergences avec les orientations de Marine Le Pen, a lancé un parti nommé Les Français libres. Son but? "'Fixer' (comprendre rassembler, Ndlr) la droite hors les murs, celle de Patrick Buisson et Eric Zemmour, qui ne se retrouve dans aucune formation politique".

S.A.