BFMTV

La sécurité de Sarkozy assurée par 10 policiers

-

- - -

Selon Paris Match, l'ancien président Nicolas Sarkozy a réclamé et obtenu 10 officiers de police à plein temps pour assurer sa protection et celle de ses proches. La facture pour le contribuable pourrait s'élever à 720 000 euros par an.

La sécurité de l'ancien président Nicolas Sarkozy est assurée par dix policiers du Groupement pour la sécurité du président de la République (GSPR), dont deux font office de chauffeurs, écrit mardi l'hebdomadaire Paris Match sur son site internet.
L'entourage de l'ex-chef de l'Etat ne confirme ni n'infirme ce chiffre et assure que le volume du dispositif de sécurité n'est pas le résultat d'une demande de sa part mais d'une évaluation des risques par les services concernés.

Une demande ou une contrainte?

« C'est un dispositif qui est évidemment une contrainte pour lui. Ce n'est pas l'ancien président qui le définit mais les services concernés en fonction du degré de menace, explique-t-on de même source. C'est un dispositif ajustable en fonction de la personnalité ».
La direction générale de la police nationale (DGPN) refuse également de confirmer, pour des raisons de sécurité, le nombre d'agents assurant la protection de Nicolas Sarkozy, mais donne une version différente: « Ce n'est pas la police qui dicte le dispositif, c'est l'intéressé lui-même qui fait la demande », a déclaré à un porte-parole de la DGPN.

« Une sécurité de 10 personnes n’est pas excessive »

René-Georges Querry est l’ancien directeur du service de protection des hautes personnalités (SPHP). Sur RMC, il explique : « Ça ne me semble absolument pas excessif. Il ne faut pas oublier que Nicolas Sarkozy s’est engagé personnellement sur un grand nombre de dossiers internationaux extrêmement sensibles, et qu’il est un peu plus exposé que le sont les autres présidents. Une sécurité de 10 personnes n’est pas excessive, ça représente 3 personnes en permanence autour de lui, plus un chauffeur armé qui peut intervenir en cas de danger, et enfin un cinquième fonctionnaire qui pourra se reposer, s’entraîner. Deux fois cinq, ça me paraît très bien. »

Une facture annuelle de 720 000 €

Combien peuvent coûter 10 policiers affectés en permanence à la protection d'un ancien chef de l'Etat? En 2010, la Cour des Comptes avait épinglé le SPHP, le Service de protection des hautes personnalités, un corps de policiers d'élite affecté à la sécurité des plus hauts personnages de la République et des dirigeants étrangers en visite en France. Les sages avaient estimé à 72 000 euros par an le coût d'un officier de police en poste au SPHP.
En retenant ce chiffre, le dispositif de sécurité de l'ancien président Sarkozy s'élèverait donc à 720 000 euros annuels.
Selon Paris Match, les anciens présidents Valéry Giscard d'Estaing et Jacques Chirac bénéficient respectivement de la protection de deux et six officiers de sécurité.
Nicolas Sarkozy a désormais des bureaux rue de Miromesnil, dans le VIIIe arrondissement de Paris, non loin du Palais de l'Elysée où il a officié cinq ans, jusqu'au 15 mai dernier. Selon son entourage, le prédécesseur de François Hollande s'est donné jusqu'en septembre pour réfléchir à l'équipe dont il s'entourera et à son avenir professionnel.

La Rédaction avec Reuters