BFMTV

L'UMP perplexe sur la succession de François Fillon

Entrée principale de l'Hôtel Matignon, à Paris. Le porte-parole de l'UMP estime que le choix du successeur de François Fillon était ouvert après l'annonce par l'Elysée de son départ samedi soir, et il y voit du suspense. /Photo d'archives/REUTERS/Charles

Entrée principale de l'Hôtel Matignon, à Paris. Le porte-parole de l'UMP estime que le choix du successeur de François Fillon était ouvert après l'annonce par l'Elysée de son départ samedi soir, et il y voit du suspense. /Photo d'archives/REUTERS/Charles - -

PARIS (Reuters) - Le porte-parole de l'UMP estime que le choix du successeur de François Fillon était ouvert après l'annonce par l'Elysée de son...

PARIS (Reuters) - Le porte-parole de l'UMP estime que le choix du successeur de François Fillon était ouvert après l'annonce par l'Elysée de son départ samedi soir, et il y voit du suspense.

Dominique Paillé a remarqué sur LCI que si la démission était une procédure normale en cas de remaniement, l'usage constitutionnel était de reconduire immédiatement un Premier ministre sortant appelé à former un nouveau gouvernement.

"L'élément qui puisse permettre réflexion et qui bien évidemment maintient le suspense, c'est qu'en règle générale, lorsqu'un Premier ministre sortant est appelé à un nouveau gouvernement, il est reconduit en même temps qu'il est mis fin à ses fonctions", a dit Dominique Paillé sur LCI.

"Le communiqué de l'Elysée ne le précise pas, il y a donc une possibilité très vaste pour le président de la république dans les heures qui viennent pour la nomination du locataire de Matignon", a-t-il ajouté.

Le remaniement a été envisagé dès le mois de mars et annoncé officiellement par Nicolas Sarkozy en juillet.

Thierry Lévêque, édité par Eric Faye