BFMTV

L'hommage de Macron à Pompidou et à son "et en même temps"

Emmanuel Macron a rendu un long hommage ce mercredi à Georges Pompidou, à l'occasion des 50 ans de son accession au pouvoir. Avec, en creux, de nombreux liens entre l'ancien chef de l'Etat et l'actuel.

Un "et en même temps" avant l’heure? C'est implicitement ce qu'on peut comprendre de l'hommage rendu par Emmanuel Macron, ce mercredi, depuis l'Elysée, à Georges Pompidou, à l'occasion d'une cérémonie pour les 50 ans l'élection de l'ancien président de la République. 

Le chef de l'Etat tenait à cet hommage. Empêché d’inaugurer un colloque ce jeudi en l’honneur de Georges Pompidou, le locataire de l'Elysée a improvisé une réception mercredi soir à l’Elysée pour honorer le deuxième président de la Ve République.

Citant certains des progrès technologiques de l'époque, comme le Concorde, Ariane, l'avancée du nucléaire, Emmanuel Macron a souligné "une manière très française de bâtir notre modernité, de ne pas en avoir peur, de la saisir et de l'inventer". Il a aussi mis en lumière les avancées sociales, comme la 4e semaine de congés payés et le minimum vieillesse, décidées sous ce président de droite.

Un portrait de lui-même? 

Il a célébré "une modernité de conquête, pas d'adaptation ni de soumission", évoquant aussi Georges Pompidou, l'amoureux d’art et de poésie, auteur d’une anthologie de la poésie française. L'incarnation parfaite de cet "art d’être français" qu’Emmanuel Macron ne cesse de mettre en avant depuis sa conférence de presse du 25 avril dernier. Difficile de ne pas y lire en creux le portrait de ce qu’Emmanuel Macron aimerait incarner lui même.

C'est la troisième fois en quelques semaines qu'Emmanuel Macron rend hommage à l'ancien président de la République. Début juin, dans la préface d’un livre consacré au successeur de De Gaulle, Emmanuel Macron avait encensé "un réformateur inlassable qui fit de la France une avant-garde", "qui assumait aimer l’ordre, la stabilité et même une certaine forme de tradition", mais pour qui "l’ordre n’était qu’un cadre pour agir." 

Cet hommage a été rendu en présence des membres de l’Institut Pompidou, des proches et membres de la famille de l’ancien Président notamment, dont Alain Pompidou, fils de l'ancien chef de l'Etat.

Agathe Lambret