BFMTV

L'Elysée publie la "charte de transparence" sur le statut de Brigitte Macron

-

- - AFP

Sans conférer de statut juridique à la première dame, la charte publiée par l'Élysée officialise le rôle politique de Brigitte Macron.

Il ne s'agit ni d'une loi, ni d'un règlement, mais d'une "charte de la transparence": ce lundi, l'Elysée a publié un texte formalisant le rôle de la première dame Brigitte Macron, sans pour autant lui conférer de statut juridique. "Le Chef de l’Etat a voulu que les Français puissent être informés du rôle et des moyens dévolus à son épouse ainsi que de son agenda", explique le Palais dans un communiqué.

Des fonctions classiques

Selon le texte de la charte, Brigitte Macron est ainsi chargée de plusieurs missions:

> "Assurer la représentation de la France, aux côtés du Président de la République, lors des sommets et réunions internationales."

> "Répondre aux sollicitations des Français et des personnalités françaises et étrangères qui souhaitent la rencontrer."

> "Superviser la tenue des manifestations et réceptions officielles au sein du Palais de l’Elysée."

> "Soutenir, par son parrainage ou sa présence, des manifestations à caractère caritatif, culturel ou social ou qui participent au rayonnement international de la France."

Un rôle politique

Ces fonctions, très symboliques, sont assorties de cette mention, qui laisse la porte ouverte à un rôle plus politique.

"Madame Brigitte Macron sera également chargée de maintenir un lien continu d’écoute et de relations avec les acteurs de la société civile dans les domaines du handicap, de l’éducation, de la santé, de la culture, de la protection de l’enfance ou encore de l’égalité homme-femme. (...) Le Président de la République pourra en outre charger son épouse de missions particulières de réflexion et de propositions en lien avec le rôle décrit ci-dessus."

Autrement dit, même sans mandat, l'épouse du chef de l'Etat ne se contentera donc pas d'inaugurer les chrysanthèmes.

Prudence du Palais

"L’épouse du chef de l’Etat n’est pas rémunérée et ne dispose ni d’un budget propre, ni d’un cabinet autonome : les deux collaborateurs mis à disposition de l’épouse du Président de la République font partie intégrante du cabinet du Chef de l’État", ajoute l'Élysée, prudent sur ce sujet sensible.

Cette charte ne vaut "que pour Brigitte Macron et pour la durée du mandat d'Emmanuel Macron, et qui ne sera pas contraignant pour ses successeurs ni leurs conjoints", a précisé à l'AFP l'entourage de la première dame.

dossier :

Brigitte Macron

Louis Nadau avec AFP