BFMTV

Brigitte Macron: pas de statut de la Première dame mais une "charte de la transparence"

INFO BFMTV - Alors qu'une pétition, s'alarmant d'une création d'un statut de la Première dame, circulait sur internet ces derniers jours, l'Elysée assure qu'aucun statut ne sera promulgué. A la place, une "charte de la transparence" doit voir le jour.

Il n'y aura pas de statut officiel pour la Première dame: selon nos informations, c'est une "charte de la transparence" sur son rôle qui sera publiée très prochainement. Cette information intervient alors qu'une pétition sur Internet contre la création d'un statut de la Première dame a déjà rassemblé 220.000 signatures. L'idée d'un statut officiel de la Première dame a bien traversé l'esprit du président de la République mais celui-ci s'est ravisé. Il aurait fallu, pour mener à bien cette possibilité, rassembler le Congrès pour modifier la constitution. Finalement, la Première dame n'apparaîtra pas dans cette dernière et ne verra pas ses attributions définies par un décret. 

Un déplacement par semaine environ

Cette "charte de la transparence" concernant la Première dame, Brigitte Macron, doit être dévoilée au public dans les jours à venir. Pour l'Elysée, il s'agit de "stopper l'hypocrisie" et de "clarifier la situation". Au centre des clarifications attendues, doivent notamment figurer le nombre de ses collaborateurs. Actuellement, la Première dame dispose d'un chef de cabinet, d'un attaché de presse, de deux secrétaires ainsi que de gardes du corps. Des informations plus précises sur le coût de la Première dame pour le contribuable français seront aussi consignées dans ce texte. 

Les contours de son rôle devraient eux aussi être précisés. Brigitte Macron devrait témoigner d'un engagement fort autour de "l'intégration des différences" et militer, par exemple, pour l'intégration des handicapés, des autistes. Depuis l'accession d'Emmanuel Macron au pouvoir, la Première dame a effectué un déplacement par semaine environ. Elle s'est ainsi récemment déplacée à l'hôpital Gustave-Roussy, à Villejuif (Val-de-Marne), où elle a rencontré des enfants malades. La semaine dernière, elle s'est également rendue au refuge de la SPA, à Rambouillet (Yvelines). 

Si ces initiatives ne sont pas toujours remarquées, c'est pour une bonne raison: Brigitte Macron les effectue à l'abri des caméras. 

dossier :

Brigitte Macron

Robin Verner avec Camille Langlade