BFMTV

Juppé et Sarkozy lâchent les coups dans le Sud de la France

Les candidats à la primaire de la droite ont ferraillé à distance ce jeudi soir. En meeting à Toulon, Alain Juppé a dit vouloir ramener à droite les "déçus du sarkozysme" qui "ont voté Hollande" en 2012. "Quand on fait de l'ambiguïté sa stratégie électorale, c'est qu'on veut mettre en oeuvre une politique ambiguë", a rétorqué Nicolas Sarkozy à Marseille.

Duel à distance dans le sud pour les deux ténors des Républicains. Quand le favori des sondages Alain Juppé était en meeting jeudi soir à La Garde, près de Toulon, son principal rival pour la primaire de la droite, l'ancien président de la République Nicolas Sarkozy, tenait lui une réunion publique à Marseille. A seulement quelques dizaines de kilomètres de là. 

Et à trois semaines du premier tour du scrutin qui doit les départager en vue de la présidentielle, tous deux avaient fourbi leurs attaques l'un envers l'autre. Devant un bon millier de personnes, Alain Juppé a dit vouloir "rassembler" et ramener à droite les "déçus du sarkozysme qui ont voté Hollande" en 2012. 

"Je vous le dis aujourd'hui, il faut aussi rassembler. Nous ne gagnerons pas en nous repliant sur nous-même. Il faut rassembler la droite humaniste et le centre. Il faut rassembler aussi les déçus du hollandisme. En 2012, il y a eu beaucoup de déçus du sarkozysme. Ils ont voté François Hollande. Ils s'en mordent les doigts. S'ils veulent revenir, je leur ouvre les bras!", a lancé l'ancien Premier ministre.

Pour Sarkozy, Juppé fait de l'"ambiguïté sa stratégie"

Une perspective que Nicolas Sarkozy, partisan quant à lui d'une ligne à droite toute depuis son entrée en campagne, a dénoncée presque simultanément. 

"Quand on veut se faire élire avec les voix de gauche, c’est parce qu’on se prépare à donner des gages à la gauche! Quand on fait de l'ambiguïté sa stratégie électorale, c'est qu'on veut mettre en oeuvre une politique ambiguë", a-t-il rétorqué.

Et Nicolas Sarkozy d'agiter une nouvelle fois le chiffon rouge François Bayrou. Depuis plusieurs jours, l'ancien chef de l'Etat cible le président du Modem, qui soutient Alain Juppé, lui imputant la responsabilité de sa propre défaite en 2012.

"Je veux gouverner demain avec des centristes qui soient avec nous matin, midi et soir. Je ne veux pas gouverner avec des centristes qui soient avec nous le lundi pour gagner la mairie de Pau, et le mardi avec Hollande", a-t-il martelé. "Quel serait le programme du candidat élu de la droite s’il devait négocier dans les arrières-boutiques? Jusqu’où les compromissions avec François Bayrou vont-elles nous mener?"

Juppé en meeting aux côtés d'une grosse prise

Alain Juppé a d'ailleurs pu s'afficher au côté d'un autre de ses soutiens: le sénateur-maire de Toulon Hubert Falco. Sa grosse prise des ces derniers jours, sur des terres jadis acquises à Nicolas Sarkozy. Le maire de Bordeaux lui a rendu hommage.

"Il paraît que quand tu t'es engagé à mes côtés, ça ne t'a pas valu que des compliments", a-t-il dit, visant sans le nommer Nicolas Sarkozy. 

Quelques minutes auparavant, à la tribune, Hubert Falco avait lancé: "le Var n'appartient à personne". Et justifié son soutien "de raison, sans esprit de provocation, sans excès verbaux qui inquiètent, qui clivent, sans esprit d'intimidation".

Alors que Nicolas Sarkozy a pour la première fois, ce jeudi sur BFMTV et RMC, abandonné sa ligne du "ni-ni" et affirmé qu'il voterait François Hollande dans un second tour opposant le socialiste à Marine Le Pen, Alain Juppé a assuré qu'il "ferait tout" pour éviter de se retrouver dans cette configuration. 

"Je n'ai pas envie d'avoir à choisir entre M. Hollande et Mme Le Pen, je ferai tout pour éviter cela". Mais "ne pensez pas qu'il suffit de gagner la primaire (de la droite) pour gagner l'élection présidentielle", a-t-il déclaré.

Attention à François Hollande, a-t-il également mis en garde. Tout en moquant un "président qui pèse 4% dans les sondages", Alain Juppé a appelé à ne pas le sous-estimer pour 2017 car "il a du talent" et "sait faire campagne".

Violette Robinet