BFMTV

INFOGRAPHIE - Qui commande qui dans l'armée?

(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration) - Guillaume Souvant-AFP

INFOGRAPHIE - Pierre de Villiers, le chef d'état-major des armées, a démissionné ce mercredi et sera remplacé par François Lecointre. Un poste-clé au sein de l'organigramme des forces armées françaises, que nous vous expliquons en infographie.

Coup de tonnerre chez la grande muette. Pierre de Villiers, qui était le chef d'état-major des armées depuis 2014, a présenté ce mercredi sa démission à Emmanuel Macron, qui l'a acceptée. Il avait été nommé par son prédécesseur à l'Élysée, François Hollande. Les deux hommes étaient en conflit au sujet du budget de la Défense, qui est contrainte de faire 850 millions d'euros d'économies.

Conseiller militaire de l'exécutif

Dans la foulée, le porte-parole du gouvernement, Christophe Castaner, a annoncé après le conseil des ministres que le général François Lecointre, jusqu'alors chef du cabinet militaire du Premier ministre, allait le remplacer. Âgé de 55 ans, ce Saint-Cyrien originaire de la Manche a notamment servi au Rwanda puis en ex-Yougoslavie. Si la démission d'un chef d'état-major n'est pas inédite, elle reste toutefois très rare. Pierre de Villiers est même le premier à quitter ses fonctions de chef d'état-major des armées.

Le chef d'état-major des armées a directement sous son autorité les chefs d'état-major de l'armée de terre, de l'air et de la marine, comme le rapporte le site du ministère. Il assiste la ministre des Armées, Florence Parly, et est responsable de l'emploi opérationnel des forces. Sous l'autorité du président de la République et du gouvernement, le chef des armées est le conseiller militaire de l'exécutif et assure le commandement des opérations sur le terrain.

Pour vous y retrouver, l'infographie ci-dessous résume l'organigramme des forces armées françaises.

-
- © -

Quelque 203.000 militaires

Les chefs d'état-major des trois corps de l'armée - terre, air et marine qui assistent et conseillent le chef d'état-major des armées, sont nommés en conseil des ministres sur proposition du ministre de la Défense. Quant au directeur général de la gendarmerie nationale - une direction du ministère de l'Intérieur - il est lui aussi nommé par décret en conseil des ministres mais sur proposition du locataire de la place Beauvau. Il n'est pas directement sous les ordres du chef d'état-major des armées, tous deux travaillant de concert.

Au total, le budget de la Défense représente 32,7 milliards d'euros en 2017 et les forces armées comptaient en 2015 un peu moins de 203.000 militaires.

Céline Hussonnois-Alaya et Emeline Gaube