BFMTV

Inédit, un couple dans le gouvernement Fillon

Lors d'une réception à l'Elysée lors de la visite du président chinois Hu Jintao. Le nouveau gouvernement, fait unique dans l'histoire politique française, comprend un couple dans la vie civile, Michèle Alliot-Marie, aux Affaires étrangères, et Patrick Ol

Lors d'une réception à l'Elysée lors de la visite du président chinois Hu Jintao. Le nouveau gouvernement, fait unique dans l'histoire politique française, comprend un couple dans la vie civile, Michèle Alliot-Marie, aux Affaires étrangères, et Patrick Ol - -

PARIS (Reuters) - Le nouveau gouvernement, fait unique dans l'histoire politique française, comprend un couple dans la vie civile, Michèle...

PARIS (Reuters) - Le nouveau gouvernement, fait unique dans l'histoire politique française, comprend un couple dans la vie civile, Michèle Alliot-Marie, aux Affaires étrangères, et Patrick Ollier, son compagnon, qui fait son entrée comme ministre chargé des relations avec le Parlement.

L'ancienne ministre de la Justice, divorcée en 1984, est la compagne de Patrick Ollier depuis 1988.

Née le 10 septembre 1946, Michèle Alliot-Marie, qui fut longtemps député, détient désormais deux records : celui d'enchaîner quatre ministères régaliens - Défense, Intérieur, Justice et Affaires étrangères - et celui d'être la première femme à détenir le portefeuille des Affaires étrangères.

Né le 17 novembre 1944, Patrick Ollier a lui aussi une longue carrière de député. Il fut président de l'Assemblée nationale de mars à juin 2007. Candidat à sa succession au "perchoir" en juin 2007, il fut battu lors d'une primaire interne au groupe UMP de l'Assemblée par Bernard Accoyer.

Beaucoup affirmèrent alors que cet échec était dû en partie à la présence de sa compagne au gouvernement.

Michèle Alliot-Marie s'était ralliée au dernier moment à la candidature de Nicolas Sarkozy en 2007 après avoir hésité à entrer elle-même en lice dans la course présidentielle.

Tous deux partagent au moins une passion commune : le gaullisme. Ils s'en réclament fréquemment. Elle préside depuis 2006 un club appelé Le Chêne qui fait appel aux grands principes édictés par le général de Gaulle.

Emile Picy, édité par Yves Clarisse