BFMTV

Île-de-France: Pécresse annonce l'expérimentation d'arrêts de bus à la demande la nuit 

Valérie Pécresse

Valérie Pécresse - ERIC PIERMONT / AFP

Au Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, ce dimanche soir, la présidente du Conseil régional d'Île-de-France a annoncé l'expérimentation, à compter de février et sur une dizaine de lignes de bus franciliennes, d'arrêts de bus à la demande la nuit entre deux stations. Il s'agit de lutter contre les violences sexuelles.

La présidente LR de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a annoncé dimanche l'expérimentation, à compter de février, d'arrêts de bus, la nuit, entre deux stations à la demande des femmes pour lutter contre les violences sexuelles dont elles peuvent être victimes sur le chemin du domicile.

Ces arrêts pourront être demandés "par les femmes ou les hommes"

"Il y a quelque chose de très spécifique qui m'a été demandé par les femmes, et notamment dans les quartiers populaires d'Île-de-France: la possibilité par expérimentation d'arrêter les bus à la demande, la nuit, entre deux stations", a-t-elle déclaré lors du Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro. Ces arrêts pourront être demandés, "par les femmes ou les hommes", pour raccourcir le parcours entre l'arrêt de bus et leur domicile, a-t-elle dit.

L'expérimentation sera lancée en février sur "une dizaine de lignes" de bus de la grande couronne francilienne, a précisé l'entourage de Valérie Pécresse. "L'intérêt, c'est d'éviter ces agressions qui ont lieu sur le chemin du retour", a ajouté Valérie Pécresse, qui aimerait, à terme, une généralisation du dispositif, si "l'expérimentation est concluante" et "ne se traduit pas par une gêne systématique du conducteur".

R.V. avec AFP