BFMTV

Le député LR Guillaume Larrivé assume avoir espéré entrer au gouvernement

Le député LR de l'Yonne Guillaume Larrivé, le 11 juillet 2017 au siège des Républicains à Paris.

Le député LR de l'Yonne Guillaume Larrivé, le 11 juillet 2017 au siège des Républicains à Paris. - Bertrand Guay - AFP

L'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy et député LR s'est confié dans une interview donnée au JDD dans l'édition de ce dimanche. Il espérait devenir ministre au sein du gouvernement Castex et l'assume.

Guillaume Larrivé aurait "répondu présent" au gouvernement Castex. C'est ce qu'affirme cet ancien conseiller de Nicolas Sarkozy au ministère de l'Intérieur puis à l'Elysée et actuellement député LR, désormais proche de la majorité après en avoir été très critique, dans une interview accordée au JDD.

Bien sûr que j'aspire à gouverner un jour! On ne s'engage pas dans l'arène politique pour commenter la bataille. Si le chef de l'État et le Premier ministre m'avaient proposé une mission ministérielle au service de la sécurité et des libertés des Français, j'aurais évidemment répondu présent", confie-t-il dans les pages de l'hebdomadaire.

Depuis quelques semaines, Guillaume Larrivé se distingue au sein de son parti dont il déplore la "tonalité sectaire". Il a également voté la confiance au nouveau Premier ministre, Jean Castex.

A la rentrée, je proposerai aux 13 députés LR qui, comme moi, n'ont pas voté contre le gouvernement Castex, qui refusent aussi d'être congelés dans une posture d'opposition systématique, de les réunir", annonce-t-il.

Eviter un président "extrémiste"

Pour le député, les six cents jours qui restent au gouvernement avant la présidentielle de 2022 doivent être "utiles".

On peut faire beaucoup en six cents jours et on doit le faire, insiste-t-il. C'est vital pour la France. Je ne veux pas qu'on se réveille le 9 mai 2022, au lendemain de la présidentielle, avec un président extrémiste, de l'ultra-gauche ou de l'ultra-droite", explique-t-il.
Fanny Rocher