BFMTV

"Voile pas souhaitable": si Darmanin est d'accord, "le problème ce sont les petites filles qui ne vont pas à l'école"

Invité de RMC et BFMTV ce lundi matin, le ministre de l'Action et des Comptes publics a donné raison à Jean-Michel Blanquer quand ce dernier a déclaré que le voile islamique n'était "pas souhaitable dans notre société". Avant d'estimer que le problème se situe ailleurs.

Il a raison mais le problème est ailleurs. C'est en substance la réaction de Gérald Darmanin, invité ce lundi matin de Jean-Jacques Bourdin pour RMC et BFMTV, après les propos de son collègue Jean-Michel Blanquer sur le voile islamique, que ce dernier a jugé de "pas souhaitable dans notre société" sur le plateau de BFM Politique dimanche.

Des propos tenus alors que le ministre de l'Éducation nationale réagissait à la polémique lancée par un élu du Rassemblement national, Julien Odoul, qui a posté vendredi une vidéo dans laquelle il prend vivement à partie une mère voilée accompagnatrice d'un groupe d'enfants lors d'une visite scolaire au conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté. Une "situation absurde", condamnée par le ministre, qui a également souligné que cette maman n'était pas dans l'illégalité lors de cette visite. Tout en réaffirmant son opposition personnelle au port du voile.

"Moins de petites filles que de petits garçons dans les écoles"

"Je préférerais d'autant plus que les petits enfants de la République continuent à aller dans les écoles publics et privées de notre pays", commente de son côté le ministre de l'Action et des Comptes publics, affirmant que "le grand problème, ce n'est pas tout à fait" celui des accompagnatrices voilées lors des sorties scolaires. S'appuyant sur son expérience d'élu local, notre invité du jour poursuit:

"Le premier problème que j'ai vu quand j'étais maire de Tourcoing, c'est que des petites filles de la République, elles, ne vont pas toutes à l'école. [...] Il y a des déséquilibres dans des quartiers de la République, moi je l'ai constaté chez moi, ça a été mon quotidien, qu'il y avait moins de petites filles que de petits garçons dans les écoles, on les voit jamais ce sont des invisibles de la République."

Pour faire face à ce problème déjà soulevé par Jean-Michel Blanquer et pour lequel le "fondamentalisme islamiste" a été pointé du doigt, Gérald Darmanin estime sur notre antenne que la question d'infliger "des sanctions" se pose, sans en dire plus sur la forme qu'elles pourraient prendre.

Accompagnatrices voilées: faut-il changer la loi?

Sur la question des mamans portant le voile islamique au cours de sorties scolaires, l'ancien maire de Tourcoing martèle à de nombreuses reprises que la loi "leur permet d'accompagner en gardant des signes religieux, parce qu'elles ne sont pas payées par le service public".

Faudrait-il changer cette loi? "Je préférerais que les femmes en République, en France, ne portent pas le foulard", rétorque le ministre, sans s'avancer plus. Tout en assurant, pour conclure qu'il "respecte qu'elles le portent".

Jérémy Maccaud