BFMTV

Sahel: la France renforce l'opération Barkhane de 4500 à 5100 militaires

BFMTV

En janvier, Emmanuel Macron avait évoqué un renfort de 220 soldats, qu'il a finalement décidé de porter à 600 hommes.

Lancée le 1er août 2014 afin de lutter contre les groupes jihadistes au Sahel, l'opération Barkhane comptait jusqu'à présent 4500 soldats. Le ministère des Armées a annoncé ce dimanche que 600 soldats français supplémentaires allaient être déployés dans la bande sahélo-saharienne, portant les effectifs à 5100 militaires. En janvier, lors d'un sommet à Pau avec les pays du G5 Sahel, Emmanuel Macron avait évoqué un renfort de 220 soldats.

"Cette décision s'inscrit dans les orientations du sommet de Pau et de la construction de la Coalition pour le Sahel. Il s’agit d’un effort conséquent pour les armées françaises : l’essentiel des renforts sera déployé dans la zone dite des trois frontières entre le Mali, le Burkina Faso et le Niger. Une autre partie de ces renforts sera engagée directement au sein des forces du G5 Sahel pour les accompagner au combat", précise le communiqué.

La ministre des Armées assure que "la lutte contre le terrorisme est notre priorité", tout en estimant que la France "ne doit pas être seule". Florence Parly indique ainsi que "le Tchad devrait bientôt déployer un bataillon supplémentaire au sein de la force conjointe du G5 Sahel dans la région des trois frontières" et que "les Européens se mobilisent également, à l’image des Tchèques, dont le gouvernement vient d’annoncer l'intention de déployer 60 militaires au sein de la Task Force Takuba".

"Nous ne laisserons aucun espace à ceux qui veulent déstabiliser le Sahel", conclut la ministre.

Cette annonce intervient alors que les groupes jihadistes multiplient depuis quelques mois les attaques dans la zone, entretenant une insécurité chronique et infligeant des pertes régulières aux armées locales.

Mélanie Rostagnat