BFMTV

PMA : Christiane Taubira défend une "revendication légitime des couples de femmes"

Sur France 2 Christiane Taubira s'est publiquement déclarée favorable à la PMA.

Sur France 2 Christiane Taubira s'est publiquement déclarée favorable à la PMA. - -

Christiane Taubira s'est prononcée publiquement, pour la première fois ce mardi, sur la question de la procréation assistée pour autrui, lors du journal de France 2.

C'est la première fois que Christiane Taubira évoque publiquement son soutien à la procréation médicalement assistée pour les couples homosexuels. Mardi soir sur France 2, la ministre de la Justice a expliqué avoir fait connaître "dès septembre au président de la République" son opinion sur la question, à savoir quelle estime "légitime cette revendication des couples de femmes".

La Garde des Sceaux précise aussi qu'il s'agit selon elle "d'un sujet très lourd qui doit être traité en tant que tel (…) et qui soulève tout une série de difficultés entre les couples hétérosexuels et les couples homosexuels".

Pourquoi n'avoir pas pris position plus tôt sur ce sujet, qui divise profondément la classe politique ? "Pendant tous ces débats j'ai eu le souci de ne pas exprimer ma position (NDR : sur la PMA) pour ne pas participer au brouillage du texte que nous présentions", a-t-elle déclaré en allusion au projet de loi du mariage homosexuel, adopté mardi à l'Assemblée après quinze jour d'un bras de fer parlementaire acharné.

La question du mariage homosexuel évacuée -ou presque puisque le texte poursuit sa navette parlementaire devant le Sénat le 2 avril prochain- reste celle de la PMA. Celle-ci doit être examinée dans le cadre d'une loi portant sur la Famille et dont le projet de loi sera présenté, selon le Premier ministre, avant la fin de l'année, après avoir reçu l'avis consultatif du Comité d'éthique (CCNE) qui ne se prononcera qu'à l'automne prochain.

La PMA est actuellement réservée aux couples formés d'un homme et d'une femme ne pouvant avoir d'enfant pour des raisons médicales et/ou à risques de transmettre une maladie génétique grave à leur enfant.

David Namias