BFMTV

Militante voilée: Schiappa maintient ses propos et charge l'Unef

Invitée de BFM Politique ce dimanche, la secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes Marlène Schiappa est revenue sur ses propos tenus à l'encontre de Maryam Pougetoux, présidente de la section locale de l'Unef à Paris IV qui porte le voile.

Sa position n'a pas évolué. Marlène Schiappa, la secrétaire d'Etat à l'égalité femmes-hommes, s'était exprimée mercredi dernier sur le port du voile de Maryam Pougetoux, présidente de la section locale de l'Unef à Paris IV. Elle avait déclaré sur franceinfo y voir "une forme de promotion de l'islam politique".

Invitée de BFM Politique ce dimanche, et alors que la militante voilée a pu s'expliquer chez nos confrères de BuzzFeed, la secrétaire d'Etat a réaffirmé être "interpellée" par le "message politique" diffusé, selon elle, par la jeune femme de 19 ans.

"C’est une liberté de porter le voile, et suis tout à fait opposée à l’interdiction du port de voile dans les universités. (...) Ce qui m’interpelle c’est véritablement le message politique que l’on a envie de donner quand on est une organisation politique. Là ce n’est pas une simple étudiante, elle représente l’Unef", s'est-elle justifiée. 

"Quelque chose qui ne correspond pas aux valeurs de l'Unef"

Marlène Schiappa s'est particulièrement interrogée sur les intentions de l'Unef, en nommant Maryam Pougetoux à la tête de l'une de ses sections locales.

"L’Unef, qui est censé être un syndicat étudiant de gauche, laïc, progressiste, féministe, choisit comme porte-parole quelqu’un qui manifestement décide d’amener dans le débat public, et donc dans le débat politique, la question religieuse. (...) C’est quelque chose qui me semble ne pas correspondre aux valeurs que défend l’Unef. Donc ça m’interroge sur le positionnement politique de ce syndicat", a-t-elle déclaré.

"Quand on lit les interviews de la présidente de l’Unef, et même celles de cette jeune femme porte-parole, on a le sentiment qu’il y a une volonté politique derrière. J’ai l’impression que dans le débat public aujourd’hui on a plutôt besoin de moins de débats religieux, de moins d’emprise du religieux dans le débat politique plutôt que de plus d’emprise du religieux dans le débat politique".

Quelques heures plus tôt, Maryam Pougetoux avait répondu dans les colonnes de BuzzFeed aux premières déclarations de la secrétaire d'Etat, se défendant de porter son voile par volonté politique.

"À aucun moment je n'ai mis mon voile par volonté politique ou réactionnaire. Absolument pas", a-t-elle rétorqué.

C. P.