BFMTV

Marathon médiatique: Valls ajoute On n'est pas couché à sa liste

Manuel Valls lorsqu'il a reçu BFMTV à Matignon début janvier

Manuel Valls lorsqu'il a reçu BFMTV à Matignon début janvier - BFMTV

Le Premier ministre est l'invité samedi soir sur France 2 de Laurent Ruquier dans l'émission On n'est pas couché. Il compte notamment se livrer à un exercice de pédagogie auprès du grand public, explique Matignon, après ceux fait sur BFMTV et Europe 1 début janvier.

En septembre 2015 sur France 2, Manuel Valls interrogé sur les tweets qui avaient accompagnés son passage à Des paroles et des actes, avait fustigé "la politique spectacle". Quelques mois plus tard, le Premier ministre semble avoir révisé sa copie puisqu'il sera l'invité samedi de Laurent Ruquier sur la même chaine dans l'émission On n'est pas couché.

Si Manuel Valls s'y rendra pour la quatrième fois, c'est la première fois qu'un Premier ministre en activité participera à ce programme alors des personnalités comme François Fillon, Alain Juppé ou Nicolas Sarkozy refusent catégoriquement de s'y rendre à l'inverse de Nadine Morano - la polémique sur la "race blanche" - ou de Jean-Luc Mélenchon. Manuel Valls sera ainsi interrogé pendant 1 heure 15 par les deux chroniqueurs de Laurent Ruquier, Léa Salamé et Yann Moix, habitués à chahuter leur interlocuteur.

Le débat sur la déchéance de nationalité devrait occuper les esprits alors que l'on trouvera, outre les participants réguliers, notamment les écrivains Jean d'Ormesson et Patrick Rambaud, qui croque la vie élyséenne depuis Nicolas Sarkozy, autour du fauteuil occupé par Manuel Valls.

S'adresser "à tous les publics"

A Matignon, on a souligné l'intention du Premier ministre de "parler de fond" en "s'adressant à tous les publics", alors que l'émission est parfois critiquée pour mélanger les genres et incarner l'infotainment, le mélange de l'information et du divertissement. La même situation prévaut pour Le Petit journal de Canal+, à l'audience plus jeune, où le Premier ministre s'était rendu après les tueries jihadistes de novembre. Manuel Valls a aussi participé deux fois en 2015 au Grand Journal de Canal +.

"Comme régulièrement, le Premier ministre veut des espaces de pédagogie pour parler de fond en s'adresser à tous les publics", a expliqué son entourage à l'AFP. "Nous sommes un an après les attentats de janvier 2015, deux mois après ceux de novembre, il y a toujours un besoin d'explication, de débat". De son côté, l'équipe de Laurent Ruquier assure au Figaro qu'aucune "préparation en commun" n'a été effectuée et que les questions n'ont pas été transmises aux équipes du chef du gouvernement.

Récemment, Manuel Valls avait reçu pour une émission spéciale d'une heure BFMTV à Matignon avant de participer à une matinale allongée de deux heures sur Europe 1. Globalement en 2015, relève L'Opinion, le Premier ministre a participé à 7 "JT de 20 heures" et à 12 matinales radios...

Samuel Auffray avec AFP