BFMTV

Manuel Valls veut des "sanctions implacables" contre ceux "qui veulent se payer un flic"

Manuel Valls

Manuel Valls - -

Interrogé sur RTL à propos des violences qui ont émaillé la manifestation contre la "haine anti-flic" le 18 mai, le Premier ministre Manuel Valls a voulu se montrer ferme. 

Le pensionnaire de Matignon a dit souhaiter des sanctions "implacables" contre ceux qui "veulent se payer un flic". Lors d'une manifestation sauvage dans le 10e arrondissement de Paris, plusieurs individus masqués avaient incendié une voiture de police après avoir agressé l'un des policiers qui l'occupait. 

Le Premier ministre a enfin réfuté les dires de certains syndicats de policiers qui mettent en cause les consignes reçues par les policiers lors des manifestations. Pour Manuel Valls, il n'y a "aucun" problème avec les consignes données. Certrains policiers estiment que le ministère de l'Intérieur laisse volontairement prospérer les casseurs pour discréditer le mouvement social.